Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Chine
Appel urgent

Alors que les Jeux Olympiques de Pékin s’ouvrent, n’oublions pas Ding Jiaxi, emprisonné depuis 2 ans sans procès !

Au moment où le monde a les yeux braqués sur les Jeux Olympiques d’hiver de Pékin, la famille de Ding Jiaxi attend toujours sa libération. Arrêté en décembre 2019 pour le simple fait de s’être réuni à Xiamen avec d’autres militants et avocats pour parler d’une Chine nouvelle, démocratique, Ding Jiaxi est toujours détenu, avec beaucoup d’autres, au moment de la cérémonie d’ouverture des JO d’hiver.
AAMU_Ding-Jiaxi_Carrousel_20220203
Le 03 / 02 / 2022

Au moment où le monde a les yeux braqués sur les Jeux Olympiques d’hiver de Pékin, la famille de Ding Jiaxi attend toujours sa libération. Arrêté en décembre 2019 pour le simple fait de s’être réuni à Xiamen avec d’autres militants et avocats pour parler d’une Chine nouvelle, démocratique, Ding Jiaxi est toujours détenu, avec beaucoup d’autres, au moment de la cérémonie d’ouverture des JO d’hiver.

Ding Jiaxi 丁家喜, est un ancien avocat, spécialisé dans la défense des droits humains, et un membre actif du Mouvement des nouveaux citoyens (新公民运动), un réseau informel de militants cherchant à promouvoir la transparence des affaires publiques et à dénoncer la corruption. Cela fait maintenant deux ans qu’il est emprisonné sans qu’une date de procès ne lui ait été communiquée. Il est inculpé pour « incitation à la subversion de l’État », infraction pour laquelle il pourrait être condamné à la réclusion à perpétuité si le tribunal estime qu’il a joué un rôle de « meneur ». Plus de dix personnes liées à cette réunion ont été inculpées et/ou arrêtées et d’autres ont dû quitter le pays. Dans un pays comme la Chine d’aujourd’hui, se réunir entre amis et discuter de l’état du pays est considéré comme une menace à la sécurité de l’État.

Son procès, lors duquel Xu Zhiyong doit aussi être jugé, devait avoir lieu à la fin du mois de décembre 2021, mais sa femme Luo Shengchun a reçu très récemment une information selon laquelle la peine ne serait peut-être pas prononcée avant mai 2022, deux mois après la fin des Jeux Olympiques. L’ACAT-France s’inquiète des atteintes au droit de la défense dans le cadre de cette procédure et dénonce l’utilisation des Jeux Olympiques pour occulter cette répression féroce des hommes et des femmes agissant en faveur de la liberté.

Sa situation est particulièrement alarmante au vu des actes de torture qu’il dit avoir subi pendant six mois lors de sa détention au secret et de ses conditions actuelles de détention. Selon les dernières nouvelles, il n’a toujours pas reçu d’attention médicale, n’a aucun contact avec sa famille, et partage actuellement sa cellule avec 17 autres prisonniers.

Les Jeux Olympiques à Pekin ne doivent pas faire oublier à la communauté internationale, et notamment à la France qui a choisi d’être représentée sur place par la ministre déléguée aux Sports Roxana Maracineanu, le sort des défenseurs et défenseuses des droits emprisonnés en Chine pour leurs engagements en faveur des droits humains.

Après deux ans d’emprisonnement arbitraire, ne l’oublions pas, ainsi que l’ensemble des autres militants et militantes arbitrairement détenus et poursuivis pour le simple fait d’avoir exprimé pacifiquement leurs idées.

Vous souhaitez vous mobiliser pour la libération de Ding Jiaxi ?

  • Téléchargez la lettre et  adressez-la à la ministre française déléguée chargée des Sports via cette plateforme en ligne (en pièce jointe).

Articles associés

Bonne nouvelle
Libération-Lee-Ming-Cheh_Thumbnail
ChineTaïwan

Lee Ming-Che enfin à Taïwan après 5 ans de détention

Le 16 / 05 / 2022
Défenseur des droits humains à Taïwan, Lee Ming-Che avait été reconnu coupable de « subversion de l’État » en novembre 2017. Après avoir été détenu au secret pendant plus de huit mois, puis condamné à cinq ans de prison, il est enfin rentré libre à Taïwan.
Appel à mobilisation
AAM_Li-Qiaochu_Thumbnail_20220505
Chine

L’état de santé de Li Qiaochu est incompatible avec sa d...

Le 05 / 05 / 2022
Li Qiaochu est une défenseuse des droits humains qui a milité pour les droits des femmes et des travailleurs, ainsi que pour les campagnes #MeToo en Chine. Elle a été arrêtée en février 2020 et de nouveau un an plus tard, quelques jours après avoir révélé sur Internet la torture dont les défenseurs des droits humains Ding Jiaxi et Xu Zhiyong, son compagnon, faisaient l’objet en détention.
Appel à mobilisation
AAM_Fang-Bin_Thumbnail_20220407
Chine

Je demande la libération immédiate de Fang Bin

Le 07 / 04 / 2022
Après deux ans sans nouvelles, on dispose enfin d’informations quant à la situation de l’homme d’affaires Fang Bin, résident de Wuhan. Dès le 25 janvier 2020, il a été l’un des premiers lanceurs d’alerte à diffuser sur internet des images montrant la réalité de l’ampleur de la situation sanitaire due à la Covid-19 sur place, après avoir été témoin du transport de plusieurs corps de victimes de la maladie. Par la suite, il a continué à exercer son droit à la liberté d’expression tout en faisant régulièrement l’objet de menaces de la part des autorités chinoises jusqu’à son arrestation, le 9 février 2020.