Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Événement

Vivr'ACAT 2022

Le Vivr'ACAT 2022 se tiendra à l’auberge de jeunesse Yves Robert, à Paris 18e, sur le thème : « Le respect des droits humains est-il garanti dans les démocraties ? ».
CARROUSSEL VIVRACAT 2022_version 23x18_page-0001
Le 04 / 10 / 2021

 

VIVR'ACAT 2022

Rendez-vous les 5 et 6 février 2022 à Paris !

Le Vivr'ACAT 2022 se tiendra à l’auberge de jeunesse Yves Robert, à Paris 18e, sur le thème : « Le respect des droits humains est-il garanti dans les démocraties ? ».

Le programme s’articulera autour de conférences, ateliers, de la remise du prix 2021 de la fondation ACAT pour la dignité humaine, d’une projection-débat et de la célébration œcuménique.

Pour plus d’informations téléchargez le programme ainsi que le bulletin d’inscription que vous nous retournerez dument rempli accompagné du chèque de règlement, avant le 20 décembre 2021. Ne tardez pas à vous inscrire !

Nous serons très heureux de retrouver les adhérent·e·s et sympathisant·e·s de l’ACAT-France.

Dans le cadre de la campagne de lutte contre la pandémie de Covid-19, nous vous invitons à vous renseigner attentivement  sur la réglementation en vigueur, en particulier les règles relatives à la présentation du pass sanitaire et de vous munir d'un masque couvrant le nez et la bouche.

Articles associés

Appel du mois
AM 2022-06-Khaya-COVER
Sahara OccidentalMaroc

J'agis pour Sultana et Luara Khaya

Le 20 / 05 / 2022
Depuis le 19 novembre 2020, Sultana et sa soeur Luara sont abusivement assignées à résidence en raison de leur engagement pour la défense des droits des Sahraouis. Elles ont été sexuellement agressées par les forces marocaines à différentes reprises.
Communiqué
Not-A-Crime-Algérie_Main
Algérie

#PasUnCrime. Une campagne digitale pour les libertés en Algérie

Le 19 / 05 / 2022
Les autorités algériennes ont mis fin aux manifestations pro-démocratie du « Hirak » dans la majeure partie du pays, il y a de cela un an. Depuis, les poursuites en justice pour accusations terroristes infondées se sont multipliées, des amendements problématiques du Code pénal ont été adoptés, des actions en justice lancées contre des organisations de la société civile et des partis politiques d'opposition, la répression contre les défenseur.es des droits humains et les médias s’est intensifiée, tandis que les autorités continuent d’entraver l’enregistrement et l’activité des syndicats indépendants.
Appel à mobilisation
AAM_Militaires-Burundi_Thumbnail_20220519
Burundi

Des militaires détenus arbitrairement depuis 7 ans

Le 18 / 05 / 2022
Ernest Nyabenda, Patrick Nsengiyumva, Cadeau Bigirumugisha et Alexis Sebahene sont des militaires de l’armée nationale, la Force de défense nationale du Burundi (FDNB). Accusés sans preuves d’être mêlés à l’assassinat du général Adolphe Nshimirimana – survenu le 2 août 2015 – sur la base de leur appartenance ethnique ces militaires issus de l’ancienne armée régulière, ont été arrêtés sans aucun mandat.