Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com

Droit d'asile

L’ACAT refuse de fermer les yeux sur la tragédie de ceux qui demandent l’asile pour échapper à l’horreur et dénonce toute atteinte portée à ce devoir de protection et d’accueil de celui qui est en danger. 

Le droit d’asile permet aux personnes persécutées de trouver refuge hors de leur pays, et ainsi de leur fournir une protection. Aussi, l'ACAT-France protège les victimes par son action en faveur du droit d’asile et sa vigilance à l’égard des renvois dangereux. Elle apporte de ce fait une aide juridique aux demandeurs d’asile, parce qu’ils sont souvent des victimes de fait ou potentielles d'atteintes graves aux droits de l’homme dans leur pays d’origine.

L'ACAT-France est membre de la Coordination française pour le droit d'asile (CFDA) et de l'Association nationale d'assistance aux frontières pour les étrangers (ANAFE).

Pour aller plus loin :

> Comprendre le droit d'asile

> Le service d'aide juridique aux demandeurs d'asile de l'ACAT-France

> Glossaire de la crise migratoire

> Notre manifeste pour l'accueil de l'étranger

 

Actualité
Remise-ADM-asile-Europe_Photo-Site-02
France

5 000 signatures pour une autre politique européenne de l'asile

Le 09 / 05 / 2022
Alors que la Conférence sur l’avenir de l’Europe se clôture avec le discours du président Emmanuel Macron, nous lui remettons sur son bureau à l’Élysée plus de 5 000 courriers demandant la mise en place d’un droit d’asile effectif en Europe.
Actualité
QMP main site
France

L'ACAT-France soutient le film Que m’est-il permis d’e...

Le 26 / 04 / 2022
Le film coréalisé par Vincent Gaullier et Raphael Girardot rejoint la liste des longs-métrages promus par l’ACAT dans le cadre de son engagement pour l’éducation populaire au travers des outils culturels.
Communiqué
Communiqué-Presse_CFDA-Ukraine
FranceUkraine

Protection temporaire pour l’Ukraine : encore des efforts

Le 18 / 03 / 2022
Les ministres de l’Intérieur, de la Santé, du Logement et de la Citoyenneté ont diffusé une instruction conjointe en date du 10 mars 2022 sur l’application de la protection temporaire pour les personnes en provenance d’Ukraine. Plus de trois millions de personnes ont fui l’invasion du pays par l’armée russe. Les pays d’Europe centrale et orientale en accueillent le plus grand nombre. Parce que la France a une tradition d’asile et parce qu’elle préside le conseil de l’Union européenne pour six mois, elle doit être exemplaire dans la réponse à celles et ceux qui fuient la guerre et les persécutions.
Appel du mois
AM 2022-02-Asile-COVER
France

J’agis pour un droit d’asile effectif en Europe !

Le 23 / 02 / 2022
Des projets de réforme du régime d’asile européen commun sont en cours. Dans ce cadre, l’ACAT-France appelle l'État français, qui assure la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne (UE), à impulser une dynamique d’harmonisation des législations par le haut.
Communiqué
unsplash_calvin_ma_grille_sCrnFwDYMFs
France

Fermons les zones d'attente !

Le 17 / 01 / 2022
L’enfermement aux frontières doit cesser. Le triptyque « trier, enfermer, expulser » ne saurait tenir lieu de politique migratoire. Plus de 250 signataires appellent à mettre fin à cette honte.
Communiqué
Tribune Aghanistan
Afghanistan

Afghanistan : La France sera-t-elle à la hauteur ?

Le 16 / 11 / 2021
C'était en plein mois d'août. Kaboul venait de tomber entre les mains des talibans. Cela a commencé par quelques coups de fils : des collègues, des amis nous demandaient d'aider un de leurs proches, confrères ou consœurs afghans, de les évacuer au plus vite d'Afghanistan, avant que les troupes américaines ne se retirent au 31 août.
Communiqué
michal_bělka_photo_calais.JPG
France

Soutien aux grévistes de la faim de l’église Saint-Pierre

Le 26 / 10 / 2021
150 associations, nationales, régionales et locales, expriment leur soutien aux revendications des grévistes de l'église Saint-Pierre à Calais, réclamant la fin immédiate des traitements inhumains et dégradants contre les personnes exilées dans cette zone frontalière.
Communiqué
unsplash_ehimetalor_akhere_unuabona_photo_afghanistan_drypezKbIDY

Courrier du CFDA à Monsieur le Ministre de l'Intérieur

Le 08 / 10 / 2021
Lettre ouverte à Monsieur le ministre de l'Intérieur dans le cadre des demandes d'asile formulées par les personnes afghanes depuis la prise du pouvoir par les Talibans en août 2021.
Communiqué
piqsels_afghanistan
Afghanistan

La CNDA restreint la protection des Afghans

Le 01 / 09 / 2021
15 août : les talibans s’emparent de Kaboul, achevant ainsi d’imposer leur « ordre moral » au peuple afghan. 16 août : certains dossiers de demandeurs d’asile afghans en cours d’examen devant la Cour nationale du droit d’asile (CNDA) sont placés « en délibéré prolongé », la cour différant ainsi sa décision. Quelques jours plus tard, une note interne[1] à la juridiction programme une diminution de la protection des Afghanes et des Afghans au motif d’une « cessation du conflit armé ayant opposé les Talibans au gouvernement du président Ashraf Ghani ». Sans la moindre hésitation, on considère donc à la CNDA que la férule talibane ne porte pas atteinte aux libertés et que le champ de protection de l’asile doit se limiter aux situations de guerre.
Communiqué
levi-meir-clancy-refugees-camp-unsplash

La Convention de Genève a 70 ans aujourd'hui

Le 28 / 07 / 2021
Le 28 juillet 1951, une Conférence d’États réunie à Genève adoptait la Convention relative au statut des réfugiés. « Reconnaissant le caractère social et humanitaire du problème des réfugiés »[1], elle consacre leur protection internationale. Née du traumatisme de l’après-Guerre, la Convention de Genève reste un instrument incontournable de la protection des droits humains.
Communiqué
piqsels.com-id-fvdwi (1)
Afghanistan

Jours sombres pour la protection des Afghan·es

Le 21 / 07 / 2021
À l’heure où les talibans n’ont jamais été aussi proches de reprendre le pouvoir, le Conseil d’État confirme la décision de la Cour nationale du droit d’asile (CNDA) laissant la porte ouverte à des refus de protection pour les personnes de nationalité afghane alors que la situation là-bas se dégrade très vite et qu’il n’y aura plus de régions « sûres ». Dans le même temps la France refuse toujours de délivrer des visas aux membres des familles de celles et ceux qui ont malgré tout obtenu une protection en France, qui s’inquiètent plus que jamais pour la sécurité de leurs proches.