Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Notre magazine

N° 334 : La peine de mort condamnée à disparaître ?

En 2014, au moins 2466 condamnations à mort ont été prononcées dans le monde : plus de 500 en plus par rapport à 2013. Au moins 603 personnes ont été exécutées. Ce numéro du Courrier de l'ACAT revient sur l'actualité de la peine de mort dans le monde.
couv_pdm
Le 15 / 10 / 2015

Edito :

  • La peine de mort est "insoutenable"

Le dossier : la peine de mort condamnée à disparaître ?

  • Peine de mort : déclin ou recrudescence ?

  • France - Peine de mort, le retour ?

  • L'Asie accro à la peine de mort ?

  • Etats-Unis - La longue marche vers l'abolition

Regards sur le monde :

  • RDC - Quand la jeunesse fait peur à Kabila

  • Colombie - Un nouveau pays ?

  • France - Torture et mauvais traitements : la France bonne élève ?

Télécharger le Courrier de l'ACAT n° 334

 

Articles associés

Communiqué
wcadp_19wdadp_2021

19ème Journée mondiale contre la peine de mort

Le 10 / 10 / 2021
Alors que nous célébrons la 19ème Journée mondiale contre la peine de mort consacrée aux femmes qui risquent la peine capitale, qui ont été condamnées à mort, qui ont été exécutées ainsi qu’à celles qui ont été graciées ou reconnues non-coupables, les membres de la Coalition mondiale et alliés des femmes condamnées à mort se saisissent cette occasion pour signer cette déclaration conjointe sur la peine de mort et les droits des femmes.
Communiqué
1tw2
France

La place de la République accueille le Village de l’abolition

Le 09 / 10 / 2021
Le 9 octobre 1981, la peine de mort était abolie en toutes circonstances. À l’occasion des 40 ans d’une justice qui a fait le pari de la dignité, le Village de l’abolition, installé place de la République (Paris), rappelle le chemin parcouru, autant que celui qui reste à parcourir, vers l’abolition universelle.
Notre magazine
h21_actu

HUMAINS N°21 - ABOLITION DE LA PEINE DE MORT, 40 ANS APRÈS ?

Le 04 / 10 / 2021
Il y a 40 ans, le 9 octobre 1981, la France abolissait la peine de mort mais, dans notre pays, ils sont encore 55% à estimer qu’il faudrait la rétablir. Ce numéro met en lumière l’inhumanité de ce châtiment que seuls 107* pays ont aboli pour tous les crimes. Concernant la France, les exécutions extrajudiciaires, notamment dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, posent question. L’honneur d’un pouvoir n’est-il pas aussi de s’affranchir de la vox populi ? La 19e Journée mondiale contre la peine de mort, commémorée le 10 octobre et dédiée aux femmes condamnées à mort, nous rappelle que le combat pour l’abolition est également adossé à la lutte contre les discriminations.