Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
BelgiqueAllemagneFranceGrèceHongrieItaliePays-BasSuède
Communiqué

Porté disparu : le droit d'asile en Europe

Dans une nouvelle note sortie ce 27 juin, l’ACAT-France alerte sur les politiques de l’asile au sein l’Union européenne. Des pratiques contradictoires et des textes lacunaires pourraient bien entrainer la disparition pure et simple de ce droit fondamental.
RAE2022_Note-Asile_Main
Le 27 / 06 / 2022

Télécharger le communiqué de presse

Dans une nouvelle note sortie ce 27 juin, l’ACAT-France alerte sur les politiques de l’asile au sein l’Union européenne. Des pratiques contradictoires et des textes lacunaires pourraient bien entrainer la disparition pure et simple de ce droit fondamental.

Suspicion et dissuasion sont devenues les maîtres-mots des politiques de l’asile en Europe. C’est la conclusion accablante d’une étude menée par l’ACAT-France depuis deux ans sur huit pays représentatifs : Allemagne, Belgique, France, Grèce, Hongrie, Italie, Pays-Bas et Suède. Conséquence : le droit d’asile est menacé de disparition sur tout le continent européen.

Les trois directives européennes qui fournissent aux États les lignes de conduite en termes d’accueil, de procédures ou de critères d’attribution, n’offrent pas de garanties suffisantes. Pas assez précises ni contraignantes, elles laissent aux États européens une trop grande latitude qui les dépouillent de leur substance.

D’un côté, les États se dérobent à leurs obligations internationales. Les hébergements dits « d’urgence » se banalisent, les conditions d’octroi des conditions matérielles d’accueil se durcissent, et les procédures dérogatoires se multiplient. De l’autre, ils exacerbent leur contrôle à l’égard des demandeurs d’asile. Leur attention se porte davantage sur le chemin emprunté pendant l’exil plutôt que sur les craintes exprimées, doublée d’une inclination accrue pour l’enfermement. Et pour ceux qui parviennent à obtenir une protection, les statuts sont de plus en plus précaires… et de moins en moins protecteurs.

En cause, la politisation de l’asile, intégré dans les politiques migratoires des États, sujet aux préoccupations fluctuantes des gouvernements. Les recours devant les juridictions européennes parviennent parfois à enrayer cette instrumentalisation. Mais si rien n’est fait maintenant, ces victoires ne seront rien de plus que des sursis fragiles.

Face à une politique du pire qui s’impose, une réforme et une harmonisation par le haut des législations nationales et des pratiques européennes sont nécessaires avant qu’il ne soit trop tard. Pour cela, l’ACAT-France demande le vote de budgets plus conséquents et une meilleure formation des personnels. Faire disparaître le droit d’asile aurait un coût irrattrapable.

Contact presse :

Service communication
communication@acatfrance.fr | +33 1 40 40 40 25  | +33  6 23 28 67 80

Pour aller plus loin :

> Porté disparu : le droit d'asile en Europe. La nouvelle campagne de l'ACAT-France tirée de la note du même nom.

Articles associés

Actualité
igpn_thumbnail
France

Rapport d’activité de l’IGPN : entre hausse de l’usage ...

Le 27 / 07 / 2022
L’Inspection générale de la police nationale vient de rendre public son rapport d’activité annuel : en 2021, 1093 enquêtes judiciaires lui ont été confiées dont la moitié relèvent d’allégations de violences commises par les forces de l’ordre. Un chiffre constant depuis 2020.
Communiqué
UNI186314
France

30 000 enfants enfermés, 9 condamnations et la France refuse ...

Le 13 / 07 / 2022
L’année dernière, la France était condamnée par la Cour Européenne des Droits de l’Homme pour avoir enfermé pendant 11 jours une mère et son bébé de 4 mois au centre de rétention du Mesnil Amelot et leur avoir infligé un traitement inhumain et dégradant.
Actualité
AG2022_Main_Article-20220620
France

L’ACAT-France convoque son assemblée générale 2022

Le 20 / 06 / 2022
Du 10 au 12 juin 2022, les délégués de l’ACAT-France se sont réunis en assemblée générale. Un temps de rencontres, d’échanges et de témoignages, après deux années de pandémie. Surtout, un temps essentiel pour la vie démocratique de l’association qui a renouvelé le mandat de son comité directeur et élu son nouveau président.