Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
FranceSyrie
Communiqué

Enquête pour crimes de guerre en Syrie : l’action de la France contre l’impunité ne doit pas s’arrêter là

Le parquet de Paris a ouvert le 15 septembre une enquête préliminaire pénale pour crimes de guerre visant le régime de Bachar al-Assad. Selon l’ACAT, il s’agit d’un signal très positif concernant le dossier syrien, mais la France doit lever les obstaclesqui limitent la poursuite en France d’auteurs de graves violations des droits de l’homme à l’étranger.
14135683605_a5650500d5_b
Crédits : Tori Rector / Flickr Creative Commons
Le 30 / 09 / 2015

Le parquet de Paris a ouvert le 15 septembre une enquête préliminaire pénale pour crimes de guerre visant le régime de Bachar al-Assad. Selon l’ACAT, il s’agit d’un signal très positif concernant le dossier syrien, mais la France doit impérativement lever les obstacles juridiques qui limitent la poursuite en France d’auteurs de graves violations des droits de l’homme à l’étranger.

Selon Jean-Etienne de Linares, délégué général de l’ACAT : « Nous nous réjouissons de l’ouverture de cette enquête pénale préliminaire pour crimes de guerre visant le dictateur syrien. Il est essentiel pour les victimes d’établir les responsabilités du régime syrien dans les tortures de masse pour qu’elles obtiennent justice, réparation, et pour mettre fin à l’impunité. »

« Cette enquête est ouverte aujourd’hui uniquement parce que le pouvoir exécutif l’a décidé. Les poursuites judiciaires d’actes aussi graves ne doivent pas relever de seules contingences politiques et diplomatiques. Les victimes et le pouvoir judiciaire doivent également pouvoir initier de telles procédures. »

« Il s’agit d’un signe positif, mais la France doit aller plus loin dans la lutte contre l’impunité que Laurent Fabius  a mise en avant. Elle doit mettre en place une véritable compétence universelle permettant de juger tous les auteurs de crimes contre l’humanité, crimes de guerre et crimes de génocide commis à l’étranger contre des étrangers [1]. »

L’ACAT réclame depuis plus de 10 ans une véritable application compétence universelle en France. Elle a lancé dans ce but en 2015 une campagne de mobilisation pour l’application par la France de la compétence universelle. Un mécanisme essentiel car il permet de réduire  l’espace dans lequel les pires criminels du monde (auteurs de crimes de guerre, génocides, crimes contre l’humanité) trouvent refuge.

Contact presse :

Pierre Motin : 01 40 40 40 24 / 06 12 12 63 94 pierre.motin@acatfrance.fr  

Note aux rédactions :

[1] Pour en savoir plus sur le mécanisme de compétence universelle : http://www.acatfrance.fr/actualite/bons-baisers-de-bachar-pour-que-la-france-cesse-d-etre-terre-d-asile-pour-les-criminels-de-guerre  

Articles associés

Actualité
Remise-ADM-asile-Europe_Photo-Site-02
France

5 000 signatures pour une autre politique européenne de l'asile

Le 09 / 05 / 2022
Alors que la Conférence sur l’avenir de l’Europe se clôture avec le discours du président Emmanuel Macron, nous lui remettons sur son bureau à l’Élysée plus de 5 000 courriers demandant la mise en place d’un droit d’asile effectif en Europe.
Actualité
QMP main site
France

Que m’est-il permis d’espérer

Le 26 / 04 / 2022
Le film coréalisé par Vincent Gaullier et Raphael Girardot rejoint la liste des longs-métrages promus par l’ACAT dans le cadre de son engagement pour l’éducation populaire au travers des outils culturels.
Communiqué
Tribune_Organisations-Chrétiennes-Présidentielles-2022
France

Appel à un sursaut citoyen au service du bien commun

Le 19 / 04 / 2022
À l’occasion de l’élection présidentielle, nous, responsables d’organisations chrétiennes, protestantes et catholiques, et le représentant de la Métropole grec-orthodoxe de France, Patriarcat Œcuménique, appelions à un large débat démocratique. Nous insistions sur trois défis majeurs : le scandale des inégalités qui frappent en premier lieu les plus vulnérables, l’urgence écologique, et la paix et le vivre ensemble dans une société fracturée.