Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
France
Communiqué

Déclaration de l'ACAT-France suite au « Rapport Sauvé »

La publication, le 5 octobre dernier, du rapport de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église (CIASE) a provoqué stupeur et indignation non seulement chez les catholiques mais dans toute la société française.
cp_rapport_sauve_main
Le 13 / 10 / 2021

Télécharger le communiqué de presse.

Ce rapport, par l’analyse du fonctionnement d’un système ayant permis des situations  de maltraitance et des atteintes graves à l’intégrité des personnes qui se révèlent massives, met en lumière des faits avérés qui sont autant de violations flagrantes des droits humains, condamnées par les conventions internationales lorsqu’elles sont commises ou tolérées par les États.

Les systèmes déviants ne sont pas l’apanage des États : ils menacent toute organisation collective et nous incitent à la plus grande vigilance face à des dérives trop souvent couvertes par une impunité scandaleuse.

Convaincue que tout être humain tient sa dignité de Dieu, l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT-France), s’appuyant tant sur l’Évangile[1] que sur l’article 5 de la DUDH[2], dénonce fermement ces atteintes comme elle le fait quand il s’agit des États.

Parce qu’elle place la prière au cœur de son action, elle invite à prier et intercéder pour toutes les victimes, avec lesquelles il importe avant tout de manifester une solidarité active.  

La prière ne peut être envisagée comme un moyen d’éviter l’application de la loi mais elle doit prendre en compte les auteurs de ces faits pour qu’ils se repentent et se convertissent.

L’ACAT-France appelle enfin l’Église catholique à des prises de décisions fortes, suivies de mesures concrètes, pour rendre justice aux victimes et témoigner en vérité du message évangélique.

Signataires :

Bernadette Forhan, présidente

Colette Chanas-Gobert, vice-présidente protestante

Yves Rolland, vice-président catholique

Brigitte Vilanova, vice-présidente orthodoxe

Contact presse :

Louis Linel, Chargé de communication et plaidoyer
communication@acatfrance.fr | +33 1 40 40 74 10 | +33 6 27 76 83 27 


[1] « Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. » : Matthieu, 25, 40.

[2] « Nul se sera soumis à la torture ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. »

 

Articles associés

Communiqué
Darmanin_Thumbnail
France

Le ministre de l'Intérieur méconnaît la réalité des perso...

Le 28 / 11 / 2022
Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, a demandé que soient appliquées les mêmes mesures de suivi aux étrangers faisant l'objet d'une OQTF que ceux ayant commis une infraction. Une atteinte sévère à l'état de droit qui assimile les personnes étrangères à des personnes délinquantes.
Communiqué
Darmanin_Thumbnail
France

Péril sur le droit d'asile !

Le 23 / 11 / 2022
Le 23 novembre, Gérald Darmanin a invité plusieurs organisations de la société civile à une concertation portant sur le droit d'asile, excluant une partie importante des acteurs de la Coordination française pour le droit d'asile dont l'ACAT-France est membre. Alors que le gouvernement français prépare un nouveau projet de loi pour réformer le droit d'asile, les mesures annoncées mettent en grand danger l'exercice du droit d'asile, pourtant droit fondamental et socle de notre solidarité.
Article
cfda_logo
France

Conditions minimales pour que l’asile soit un droit réel

Le 22 / 11 / 2022
Alors que le gouvernement annonce une nouvelle loi sur l’asile et l’immigration, la Coordination française pour le droit d’asile (CFDA) pose les 15 conditions minimales pour que l’asile soit un droit réel.