Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Vietnam
Communiqué

1er février : remise du prix des droits humains de la Fondation ACAT à Tran Thi Nga, défenseure des droits vietnamienne, qui sera représentée à Paris par Chi Dang, militante des droits humains depuis plus de 30 ans

Samedi 1er février 2020 à 18 heures, à Paris, la Fondation ACAT pour la dignité humaine remettra, in absentia, le prix Engel-du Tertre des droits de l’homme à Tran Thi Nga, défenseure des droits humains au Vietnam. Tout en se réjouissant de la libération anticipée de Tran Thi Nga qui a atterri aux Etats-Unis le 10 janvier 2020 après presque trois ans passés en prison, l’ACAT-France appelle la communauté internationale à ne pas considérer cette libération comme un relâchement de la répression opérée sur la société civile vietnamienne. Plus que jamais, il est nécessaire de rester mobilisés sur le traitement infligé aux voix dissidentes et de dénoncer la stratégie des autorités consistant à les éloigner du Vietnam pour les empêcher de poursuivre leur travail dans leur pays.
tranthinga_1 web
Le 22 / 01 / 2020

Pourquoi récompenser Tran Thi Nga en lui remettant le prix Engel-du Tertre ?

En remettant le prix Engel-du Tertre à Tran Thi Nga, qui sera représentée à Paris par Chi Dang, autre militante vietnamienne des droits humains, la Fondation ACAT pour la dignité humaine a voulu récompenser et soutenir son combat pour les droits humains dans un pays où plusieurs centaines de membres de la société civile sont emprisonnés. Les défenseurs des droits humains, dernières voix indépendantes dans un pays contrôlé par le Parti communiste depuis 1976, sont considérés comme de véritables ennemis de l’Etat, et traités comme tels.  Tout au long de 2019,  l’ACAT a mené une campagne visant à sensibiliser l’opinion publique sur la situation des défenseurs au Vietnam et mobiliser la France sur ce sujet dans le cadre du rapprochement diplomatique franco-vietnamien.

Dans un tel contexte, ce prix est une reconnaissance de la ténacité et du parcours de Tran Thi Nga qui a été ponctué d’épreuves : harcèlement judiciaire, mauvais traitements, transferts arbitraires, dénis de soins… Rien ne lui a été épargné !

Les institutions politiques françaises, les partenaires commerciaux de Hanoï et les médias doivent continuer à agir

En forçant Tran Thi Nga et sa famille à l’exil comme ce fut précédemment le cas pour d’autres activistes, le Vietnam tente à nouveau de faire preuve de bonne volonté auprès de la communauté internationale mais la question de fond demeure : les arrestations et condamnations de défenseurs des droits humains se poursuivent. 

L’ACAT appelle les autorités françaises, les partenaires commerciaux de Hanoï et les médias à continuer à dénoncer cette stratégie comme le fera d’ailleurs Chi Dang, représentante de Tran Thi Nga, pendant  sa tournée médias et plaidoyer à Paris du 30 janvier au 7 février 2020.

https://www.acatfrance.fr/bonne-nouvelle/la-defenseure-tran-thi-nga--prix-engel-du-tertre-2019--a-ete-liberee-et-exilee-aux-etats-unis

Articles associés

Communiqué
Lettre-Ouverte_Sommet-USA-ASEAN_20220511
BirmanieÉtats-UnisVietnam

Lettre ouverte à Joe Biden en amont du sommet États-Unis-ASEAN

Le 12 / 05 / 2022
Peu avant le sommet spécial États-Unis-ASEAN qui se tiendra à Washington DC les 12 et 13 mai 2022, plusieurs ONG de défense des droits de l’homme écrivent au président Joseph Biden pour l’alerter sur l’escalade des atteintes aux droits numériques et suppression de la liberté d’expression en Asie du Sud-Est.
Appel du mois
AM 2022-04-Pham Doan-COVER
Vietnam

J'agis pour que Pham Doan Trang soit libérée

Le 24 / 03 / 2022
La journaliste indépendante et défenseure des droits humains Pham Doan Trang a été condamnée à neuf ans de prison par le tribunal populaire de Hanoï, pour « crimes » d’écriture et de « propagande anti-État ».
Rapport
actu-rt-1160x600
AngolaCongoFranceMexiqueMauritaniePhilippinesÉtats-UnisVietnam

12 éclairages pays pour comprendre le recours à la torture

Le 01 / 09 / 2021
Le 26 juin 2021, à l’occasion de la Journée internationale des Nations unies pour le soutien aux victimes de la torture, l’ACAT-France a publié la 6ème édition de son rapport Un monde tortionnaire. Douze États font l’objet d’un éclairage sur les pratiques tortionnaires et sur ce que leur acceptation, leur légitimation et leur banalisation disent des sociétés.