Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Maroc
Communiqué

Arrestation d'une délégation internationale de juristes en soutien aux prisonniers de Gdeim Izik

Une délégation envoyée par le collectif international de juristes en soutien aux prisonniers politiques sahraouis de Gdeim Izik a été arrêtée mercredi 6 avril à Rabat.
western_sahara_demo
Le 06 / 04 / 2016

Une délégation envoyée par le collectif international de juristes en soutien aux prisonniers politiques sahraouis de Gdeim Izik a été arrêtée mercredi 6 avril à Rabat.

A 18 heures (heure locale), Me Ingrid Metton, avocate française, Eric David, professeur de droit international belge, Jesus Maria Martin Morillo, magistrat espagnol ainsi que Me Maria Nieves Cubas Armas, Me Juan Carlos Gomez Justo, Me Altamira Guelbenzu Gonzalo et Francisco Serrano Ramirez, tous quatre avocats espagnols, ainsi que Joëlle Toutain, organisatrice de la mission, ont été arrêtés par la police marocaine à leur hôtel. Ils effectuaient une mission au Maroc afin d'apporter leur soutien aux prisonniers de Gdeim Izik qui ont observé une grève de la faim pendant 36 jours pour protester contre leur torture et leur détention arbitraire.

Cette arrestation intervient la veille de la conférence de presse organisée par la délégation pour dénoncer l’injustice subie par les détenus sahraouis.

« Nous venons d’apprendre que leur expulsion est en cours », a déclaré Hélène Legeay, responsable des programmes Maghreb/Moyen-Orient à l’ACAT. « Les atteintes à la liberté d’expression sont de plus en plus massives dans le royaume et le sort réservés aux opposants Marocains est encore bien pire que celui subi par les visiteurs étrangers qui leur témoignent un soutien. »

« Le collectif international de juristes appelle les chancelleries française, belge, espagnole et l’Union européenne à dénoncer publiquement cette arrestation arbitraire uniquement motivée par le soutien apporté par la délégation à des prisonniers politiques », affirme Me Joseph Breham, membre du collectif qui devait rejoindre la délégation ce soir.

Mise à jour du jeudi 7 avril : Les membres du collectif ont été expulsés par le Maroc vers leurs pays d'origine.

Contacts médias :

Articles associés

Appel à mobilisation
AAM_Mohamed-Lamine-Hadi_Thumbnail_20220407
Sahara OccidentalMaroc

Mohamed Lamine Haddi torturé à la prison de Tiflet 2

Le 14 / 04 / 2022
Le 15 mars 2022, le journaliste et défenseur sahraoui des droits humains Mohamed Lamine Haddi a été victime de torture au sein de la prison de Tiflet 2. Il est détenu depuis douze ans comme d’autres prisonniers de Gdeim Izik et a mené en 2021 deux longues grèves de la faim pour protester contre ses conditions de détention.
Appel à mobilisation
20220127_aam_sultana_khaya_thumbnail
Sahara OccidentalMaroc

Sultana Khaya une nouvelle fois agressée

Le 27 / 01 / 2022
La défenseuse Sultana Khaya ainsi que sa sœur Luara ont une nouvelle fois été victimes de violences et d’agressions sexuelles dans un contexte de multiplication d’attaques visant des défenseurs et défenseuses sahraouies.
Appel urgent
Med-Lamin-Haddi-scaled-2
Sahara OccidentalMaroc

Où est Mohamed Lamine Haddi ?

Le 01 / 07 / 2021
Mohamed Lamine Haddi a conduit une grève de la faim de 69 jours pour protester contre ses conditions de détention, mais les autorités marocaines y ont mis fin le 22 mars dernier en le nourrissant de force. Malgré son état de santé très dégradé, il n’a pas reçu le suivi médical nécessaire et sa famille est sans nouvelles de lui depuis le 9 avril 2021, ce qui laisse craindre le pire.