Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
FranceMaroc
Communiqué

Adoption du protocole France-Maroc au Sénat : les ONG resteront vigilantes

Le protocole de coopération judiciaire franco-marocain a été adopté le mercredi 15 juillet 2015 par 309 voix pour et 29 voix contre par le Sénat réuni en session plénière. Les ONG sont préoccupées par l’adoption de ce texte qui représente un recul pour la lutte contre l’impunité en France.
4948595_000-par8094898-new
Le 16 / 07 / 2015

Le protocole de coopération judiciaire franco-marocain a été adopté le mercredi 15 juillet 2015 par 309 voix pour et 29 voix contre par le Sénat réuni en session plénière.

L’ACAT, Amnesty International France, la FIDH, Human Rights Watch et la Ligue des droits de l’Homme sont particulièrement préoccupées par l’adoption de ce texte qui représente un recul pour la lutte contre l’impunité en France.

Les ONG ont déclaré : « Il est très regrettable que les débats se soient focalisés sur l’amitié franco-marocaine plutôt que sur les responsabilités et obligations de la France en matière de lutte contre l’impunité des responsables de violations des droits de l’Homme et sur la réalité de l’usage de la torture au Maroc. Nous resterons vigilants quant à l’application de ce texte dans les procédures en cours et à venir. Nous appelons les magistrats à n’appliquer l’accord que dans les strictes limites du droit international et national. »

Ce texte porte atteinte au droit à un recours effectif des victimes et est contraire aux obligations en droit international de la France et du Maroc de poursuivre en justice des auteurs présumés de torture. L’accord, en ce qu’il incite fortement le juge français à se dessaisir au profit de la justice marocaine en cas de plainte visant un ressortissant marocain présumé responsable de torture, porte gravement atteinte à l’indépendance du pouvoir judiciaire. Enfin, il crée une inégalité devant la loi française entre les victimes françaises, selon qu’elles possèdent ou non la double nationalité marocaine .

Les ONG, qui craignent que cet accord incite d’autres Etats à demander à la France de bénéficier d’amendements similaires aux conventions bilatérales en vigueur, demandent instamment aux autorités françaises de ne pas conclure ce type d’accords bilatéraux avec d’autres Etats.

Pour plus d’informations concernant cet accord :

Contacts presse :

Articles associés

Actualité
Remise-ADM-asile-Europe_Photo-Site-02
France

5 000 signatures pour une autre politique européenne de l'asile

Le 09 / 05 / 2022
Alors que la Conférence sur l’avenir de l’Europe se clôture avec le discours du président Emmanuel Macron, nous lui remettons sur son bureau à l’Élysée plus de 5 000 courriers demandant la mise en place d’un droit d’asile effectif en Europe.
Actualité
QMP main site
France

Que m’est-il permis d’espérer

Le 26 / 04 / 2022
Le film coréalisé par Vincent Gaullier et Raphael Girardot rejoint la liste des longs-métrages promus par l’ACAT dans le cadre de son engagement pour l’éducation populaire au travers des outils culturels.
Communiqué
Tribune_Organisations-Chrétiennes-Présidentielles-2022
France

Appel à un sursaut citoyen au service du bien commun

Le 19 / 04 / 2022
À l’occasion de l’élection présidentielle, nous, responsables d’organisations chrétiennes, protestantes et catholiques, et le représentant de la Métropole grec-orthodoxe de France, Patriarcat Œcuménique, appelions à un large débat démocratique. Nous insistions sur trois défis majeurs : le scandale des inégalités qui frappent en premier lieu les plus vulnérables, l’urgence écologique, et la paix et le vivre ensemble dans une société fracturée.