Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Chine
Bonne nouvelle

Remise en liberté de Hada, défenseur de la culture mongole

Le mardi 9 décembre, les autorités chinoises ont libéré Hada, âgé de 58 ans, intellectuel et défenseur de la culture mongole. Condamné à 15 ans de prison pour espionnage et séparatisme, il avait été libéré à la fin de sa peine en décembre 2010, avant d’être de nouveau arrêté et emprisonné.
chine_hada
Crédits : SMHRIC
Le 17 / 12 / 2014

Le mardi 9 décembre, les autorités chinoises ont libéré Hada, âgé de 58 ans, intellectuel et défenseur de la culture mongole. Condamné à 15 ans de prison pour espionnage et séparatisme, il avait été libéré à la fin de sa peine en décembre 2010, avant d’être de nouveau arrêté et emprisonné dans une prison noire, un lieu de détention illégal, situé dans la banlieue de Hohhot (capitale de Mongolie intérieure). Il y a été détenu de façon arbitraire, sans aucun motif ou fondement légal. Au cours de sa détention, Hada a été torturé et traité de façon cruelle et inhumaine à de nombreuses reprises depuis 19 ans. Son état de santé physique et mental s’est considérablement détérioré sans qu’il ne puisse bénéficier de traitements et de soins médicaux adaptés.

Depuis juillet 2014, les autorités chinoises refusaient tout accès en prison à sa famille.  « Nous sommes très préoccupés actuellement par Hada. Nous ne savons pas dans quel état il est alors que sa santé mentale s’est gravement détériorée depuis qu’il a été placé dans cette prison noire », déclarait alors son épouse Xinna.

En mai dernier, l’ACAT avant lancé une pétition adressée au Gouverneur de la région autonome de Nei Menggu en lui demandant notamment la libération immédiate et sans conditions de ce défenseur de la culture et de la langue mongole.

Articles associés

Bonne nouvelle
Libération-Lee-Ming-Cheh_Thumbnail
ChineTaïwan

Lee Ming-Che enfin à Taïwan après cinq ans de détention

Le 16 / 05 / 2022
Défenseur des droits humains à Taïwan, Lee Ming-Che avait été reconnu coupable de « subversion de l’État » en novembre 2017. Après avoir été détenu au secret pendant plus de huit mois, puis condamné à cinq ans de prison, il est enfin rentré libre à Taïwan.
Appel à mobilisation
AAM_Li-Qiaochu_Thumbnail_20220505
Chine

L’état de santé de Li Qiaochu est incompatible avec sa d...

Le 05 / 05 / 2022
Li Qiaochu est une défenseuse des droits humains qui a milité pour les droits des femmes et des travailleurs, ainsi que pour les campagnes #MeToo en Chine. Elle a été arrêtée en février 2020 et de nouveau un an plus tard, quelques jours après avoir révélé sur Internet la torture dont les défenseurs des droits humains Ding Jiaxi et Xu Zhiyong, son compagnon, faisaient l’objet en détention.
Appel à mobilisation
AAM_Fang-Bin_Thumbnail_20220407
Chine

Je demande la libération immédiate de Fang Bin

Le 07 / 04 / 2022
Après deux ans sans nouvelles, on dispose enfin d’informations quant à la situation de l’homme d’affaires Fang Bin, résident de Wuhan. Dès le 25 janvier 2020, il a été l’un des premiers lanceurs d’alerte à diffuser sur internet des images montrant la réalité de l’ampleur de la situation sanitaire due à la Covid-19 sur place, après avoir été témoin du transport de plusieurs corps de victimes de la maladie. Par la suite, il a continué à exercer son droit à la liberté d’expression tout en faisant régulièrement l’objet de menaces de la part des autorités chinoises jusqu’à son arrestation, le 9 février 2020.