Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Chine
Bonne nouvelle

Libération du militant syndical He Xiaobo

Le Militant pour les droits des ouvriers, He Xiaobo a été libéré sous caution le 7 avril 2016 après 4 mois de détention et a pu rejoindre son domicile. Il demeure inculpé de « détournement de fonds ».
china_-_he_xiaobo_0
Le 11 / 04 / 2016

Le Militant pour les droits des ouvriers, He Xiaobo a été libéré sous caution le 7 avril 2016 après 4 mois de détention et a pu rejoindre son domicile. Il demeure inculpé de « détournement de fonds ».

He Xiaobo, a enregistré un message audio précisant qu’il avait pu rejoindre son domicile et qu’il remerciait tous ceux qui l’avaient soutenu.

He Xiaobo et plus d'une douzaine de militants ont été arrêtés par la police et placés en détention le 3 Décembre 2015, lors d'une répression massive contre les militants syndicaux dans la région de Guangzhou. Seuls quatre d’entre eux ont finalement été inculpés d’infractions pénales.

Deux autres militants qui avaient été arrêtés au même moment,  Zeng Feiyang et Meng Han, sont toujours en détention à Guangzhou. Ils sont inculpés d’avoir "assemblé une foule en vue de perturber l'ordre social." Zhu Xiaomei, qui a travaillé avec Zeng Feiyang et Meng Han au Centre de service des travailleurs Panyu dans le sud de Guangzhou, a été accusée de «rassemblement d'une foule dans l’objectif de perturber l'ordre social», mais elle a été libéré sous caution au début du mois de Février.

Si la plupart de militants ont été libérés, une grande majorité d’entre eux demeurent sous surveillance. Ils n’ont pas pu reprendre leur travail de travailleurs sociaux et continuer de fournir les conseils et le soutien aux ouvriers engagés dans des revendications liées à l’amélioration du droit du travail et des négociations collectives auprès de leurs directions.

Dans la région de Guangzhou, les usines continuent de fermer et de déménager sans toujours respecter le droit du travail chinois et notamment sans octroyer de rémunération ni de cotisations d’assurances sociales. La pression sociale se fait de plus en plus forte et les autorités loin d’entamer un dialogue avec les représentants syndicaux et les militants ouvriers répriment de manière quasi systématique leurs revendications.

Articles associés

Bonne nouvelle
Libération-Lee-Ming-Cheh_Thumbnail
ChineTaïwan

Lee Ming-Che enfin à Taïwan après cinq ans de détention

Le 16 / 05 / 2022
Défenseur des droits humains à Taïwan, Lee Ming-Che avait été reconnu coupable de « subversion de l’État » en novembre 2017. Après avoir été détenu au secret pendant plus de huit mois, puis condamné à cinq ans de prison, il est enfin rentré libre à Taïwan.
Appel à mobilisation
AAM_Li-Qiaochu_Thumbnail_20220505
Chine

L’état de santé de Li Qiaochu est incompatible avec sa d...

Le 05 / 05 / 2022
Li Qiaochu est une défenseuse des droits humains qui a milité pour les droits des femmes et des travailleurs, ainsi que pour les campagnes #MeToo en Chine. Elle a été arrêtée en février 2020 et de nouveau un an plus tard, quelques jours après avoir révélé sur Internet la torture dont les défenseurs des droits humains Ding Jiaxi et Xu Zhiyong, son compagnon, faisaient l’objet en détention.
Appel à mobilisation
AAM_Fang-Bin_Thumbnail_20220407
Chine

Je demande la libération immédiate de Fang Bin

Le 07 / 04 / 2022
Après deux ans sans nouvelles, on dispose enfin d’informations quant à la situation de l’homme d’affaires Fang Bin, résident de Wuhan. Dès le 25 janvier 2020, il a été l’un des premiers lanceurs d’alerte à diffuser sur internet des images montrant la réalité de l’ampleur de la situation sanitaire due à la Covid-19 sur place, après avoir été témoin du transport de plusieurs corps de victimes de la maladie. Par la suite, il a continué à exercer son droit à la liberté d’expression tout en faisant régulièrement l’objet de menaces de la part des autorités chinoises jusqu’à son arrestation, le 9 février 2020.