Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Chine
Bonne nouvelle

L'avocat Pu Zhiqiang recouvre sa liberté malgré une condamnation à trois ans avec sursis

Le tribunal intermédiaire n°2 de la municipalité de Pékin a condamné Pu Zhiqiang à trois ans de prison avec sursis mardi 22 décembre pour "incitation à la haine ethnique" et "troubles à l'ordre public". Il est donc libéré mais ne pourra plus exercer sa profession d'avocat.
Photo Pu Zhiqiang
Le 22 / 12 / 2015

Le tribunal intermédiaire n°2 de la municipalité de Pékin a condamné Pu Zhiqiang à trois ans de prison avec sursis mardi 22 décembre pour "incitation à la haine ethnique" et "troubles à l'ordre public". Il risquait jusqu'à huit ans de prison ferme. Bien que ce jugement lui permette de recouvrer la liberté après 19 mois de détention provisoire, il reste profondément inique, Me Pu n'étant coupable d'aucun crime si ce n'est de celui d'avoir usé de sa liberté d'expression.

Par cette condamnation, les autorités s'assurent qu'il n'exercera plus son métier d'avocat, le droit chinois interdisant l'accès à la profession à toute personne condamnée pénalement. Au cours de sa carrière, Pu Zhiqiang a défendu la liberté d'expression de ses clients à maintes reprises, et a notamment été l'avocat de l'artiste Ai Weiwei. Il a également été l'un des acteurs principaux du mouvement pour la suppression du système de rééducation par le travail, aboli fin 2013.

L'ACAT avait appelé à sa libération par l'AU du 26 mai 2014 et par un communiqué sur la répression de la commémoration du 25ème anniversaire du massacre de Tiananmen.

Articles associés

Bonne nouvelle
Libération-Lee-Ming-Cheh_Thumbnail
ChineTaïwan

Lee Ming-Che enfin à Taïwan après cinq ans de détention

Le 16 / 05 / 2022
Défenseur des droits humains à Taïwan, Lee Ming-Che avait été reconnu coupable de « subversion de l’État » en novembre 2017. Après avoir été détenu au secret pendant plus de huit mois, puis condamné à cinq ans de prison, il est enfin rentré libre à Taïwan.
Appel à mobilisation
AAM_Li-Qiaochu_Thumbnail_20220505
Chine

L’état de santé de Li Qiaochu est incompatible avec sa d...

Le 05 / 05 / 2022
Li Qiaochu est une défenseuse des droits humains qui a milité pour les droits des femmes et des travailleurs, ainsi que pour les campagnes #MeToo en Chine. Elle a été arrêtée en février 2020 et de nouveau un an plus tard, quelques jours après avoir révélé sur Internet la torture dont les défenseurs des droits humains Ding Jiaxi et Xu Zhiyong, son compagnon, faisaient l’objet en détention.
Appel à mobilisation
AAM_Fang-Bin_Thumbnail_20220407
Chine

Je demande la libération immédiate de Fang Bin

Le 07 / 04 / 2022
Après deux ans sans nouvelles, on dispose enfin d’informations quant à la situation de l’homme d’affaires Fang Bin, résident de Wuhan. Dès le 25 janvier 2020, il a été l’un des premiers lanceurs d’alerte à diffuser sur internet des images montrant la réalité de l’ampleur de la situation sanitaire due à la Covid-19 sur place, après avoir été témoin du transport de plusieurs corps de victimes de la maladie. Par la suite, il a continué à exercer son droit à la liberté d’expression tout en faisant régulièrement l’objet de menaces de la part des autorités chinoises jusqu’à son arrestation, le 9 février 2020.