Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com

Appels À MOBILISATION ET APPELS urgents 

Une lettre, puis une lettre, puis votre lettre… arrête la main des bourreaux !

Quand un directeur de prison au Sri-Lanka, un chef de gouvernement régional au Paraguay ou le Président de la Côte d'Ivoire reçoit par la poste des milliers de lettres concernant un détenus, ils ne restent pas indifférents.

Appels à mobilisation, Appels urgents... De quoi s'agit-il ?

Les appels à mobilisation : une action hebdomadaire pour aider une victime

Les Appels à mobilisation (anciennement "Appels urgents") sont des courriers hebdomdaires créés par l'ACAT-France à destination de ses abonnés pour leur permettre de se saisir du cas d'une victime (arrestation arbitraire, disparition forcée, torture...). Chaque Appel à mobilisation est accompagné d'éléments de contexte spécifiques (sur l'affaire en question) et d'autres plus généraux (sur la situation des droits humains dans le pays) ainsi que d'une lettre à adresser aux autorités publiques par voie postale ou par voie électronique. Vous pouvez aussi les relayer sur les réseaux sociaux, Facebook et Twitter en particulier !

Les appels urgents : chaque instant compte

Tous les appels ont besoin de vous, mais certains cas exigent un élan particulièrement critique de mobilisation, par exemple pour empêcher une personne d'être exécutée ou parce qu'une décision de justice doit être rendue prochainement. Ces appels comportent la mention  « urgent ».

Quelques exemples

ÉgypteEman Al-Helw et Hossam Ahmed  

Militants pacifiques, ils ont été victmes d'une campagne d'arrestations de masse en février 2019 visant à réprimer les critiques émanant de la société civiles à l'encontre du gouvernement. Officiellement poursuivis pour participation à un groupe terroriste, leur détention a ensuite été renouvelée dans une cellule souterraine. Le traitement hormonal d'Hossam Ahmed lui a été refusée tandis qu'il a subi un examen corporel en violation de son integrité.

Action ACAT-France par appel à mobilisation : décembre 2019
Libérés en : octobre 2020

Burundi Germain Rukuki

Prisonnier d'opinion pendant 4 années, Germain Rukuki a payé cher son engagement pacfique en faveur des droits humains au sein de plusieurs organisations burundaises dont l'ACAT-Burundi, dissoute depuis. Arrêté en juillet 2017 par les services de renseignement, il est condamné à 32 ans de prisons à la suite d'un procès émaillé d'irrégularités.

Action ACAT-France par appel à mobilisation : d'août 2017 à juin 2021
Libéré en : juin 2021

Concrètement, comment faire ?

Parce que l'ACAT-France constate depuis sa création que l'affluence d'une montagne de lettres est le moyen le plus efficace de faire pression sur certains décideurs politiques, elle mobilise régulièrement ses plus de 6 000 abonnés aux appels urgents pour intervenir en faveur des victimes de torture.

Exigez l'arrêt des sévices, demandez une libération, dénoncez un procès inéquitable : recevez gratuitement nos appel à mobilisation.

  • Une fois par semaine, vous pourrez intervenir en faveur d’une personne menacée.
  • Vous recevez par mail l'action de l'appel à mobilisation.
  • Vous téléchargez, imprimez et signez la lettre d’intervention.
  • Vous postez la lettre à l’adresse indiquée.

Abonnez-vous aux appels à mobilisation et  urgents en remplissant le formulaire ci-dessous :

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Merci, votre inscription est confirmée.

Appels à mobilisation & urgents

Inscrivez-vous à nos appels à mobilisation et urgents

Les appels à mobilisation et urgents figurent en tant qu'actions ou actualités sur notre site (liens ci-dessous).
Vous pouvez retrouver le modèle de lettre à imprimer en bas de chacune de ces pages.

Les derniers appels par ordre chronologique :

Appel à mobilisation
AAM_Militaires-Burundi_Thumbnail_20220519
Burundi

Des militaires détenus arbitrairement depuis 7 ans

Le 18 / 05 / 2022
Ernest Nyabenda, Patrick Nsengiyumva, Cadeau Bigirumugisha et Alexis Sebahene sont des militaires de l’armée nationale, la Force de défense nationale du Burundi (FDNB). Accusés sans preuves d’être mêlés à l’assassinat du général Adolphe Nshimirimana – survenu le 2 août 2015 – sur la base de leur appartenance ethnique ces militaires issus de l’ancienne armée régulière, ont été arrêtés sans aucun mandat.
Appel à mobilisation
AAM_Li-Qiaochu_Thumbnail_20220505
Chine

L’état de santé de Li Qiaochu est incompatible avec sa d...

Le 05 / 05 / 2022
Li Qiaochu est une défenseuse des droits humains qui a milité pour les droits des femmes et des travailleurs, ainsi que pour les campagnes #MeToo en Chine. Elle a été arrêtée en février 2020 et de nouveau un an plus tard, quelques jours après avoir révélé sur Internet la torture dont les défenseurs des droits humains Ding Jiaxi et Xu Zhiyong, son compagnon, faisaient l’objet en détention.
Appel à mobilisation
AAM_Salah-Hamouri_Thumbnail_20220428
IsraëlPalestine

Salah Hamouri passe son anniversaire en prison

Le 28 / 04 / 2022
Placé depuis le 7 mars 2022 en détention administrative par les autorités israéliennes, le défenseur franco-palestinien Salah Hamouri vient de fêter ses 37 ans en prison. Le 6 juin prochain, une audience aura lieu sur son maintien en détention ou sa remise en liberté. Par ailleurs, Salah demeure également sous la menace d’une expulsion de sa terre natale.
Appel à mobilisation
AAM_Lucha_Thumbnail_20220421
République Dém. du Congo

Condamnation inique de 13 militants de la Lucha

Le 21 / 04 / 2022
Treize jeunes membres du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha) ont été condamnés, le 1er avril 2022, à un an de prison ferme par le Tribunal militaire de Béni en violation de leurs droits à la liberté de manifestation et d’expression. Ils avaient manifesté pacifiquement contre l’insécurité dans leur province, le 11 novembre 2021.
Appel à mobilisation
AAM_Mohamed-Lamine-Hadi_Thumbnail_20220407
Sahara OccidentalMaroc

Mohamed Lamine Haddi torturé à la prison de Tiflet 2

Le 14 / 04 / 2022
Le 15 mars 2022, le journaliste et défenseur sahraoui des droits humains Mohamed Lamine Haddi a été victime de torture au sein de la prison de Tiflet 2. Il est détenu depuis douze ans comme d’autres prisonniers de Gdeim Izik et a mené en 2021 deux longues grèves de la faim pour protester contre ses conditions de détention.
Appel à mobilisation
AAM_Fang-Bin_Thumbnail_20220407
Chine

Je demande la libération immédiate de Fang Bin

Le 07 / 04 / 2022
Après deux ans sans nouvelles, on dispose enfin d’informations quant à la situation de l’homme d’affaires Fang Bin, résident de Wuhan. Dès le 25 janvier 2020, il a été l’un des premiers lanceurs d’alerte à diffuser sur internet des images montrant la réalité de l’ampleur de la situation sanitaire due à la Covid-19 sur place, après avoir été témoin du transport de plusieurs corps de victimes de la maladie. Par la suite, il a continué à exercer son droit à la liberté d’expression tout en faisant régulièrement l’objet de menaces de la part des autorités chinoises jusqu’à son arrestation, le 9 février 2020.
Appel à mobilisation
AAM_Paul-Chouta_Thumbnail_20220331
Cameroun

Paul Chouta à nouveau agressé !

Le 31 / 03 / 2022
Dans la soirée du 9 au 10 mars 2022, Paul Chouta – journaliste et membre de Tournons la Page (TLP) – a été enlevé à Yaoundé en pleine rue par trois hommes en tenue civile. Conduit dans une camionnette en périphérie de la ville, le journaliste a été frappé avec divers objets jusqu’à ce qu’il perde connaissance. Ce journaliste critique à l’égard des autorités camerounaises a déjà fait l’objet de violences physiques et d’une détention arbitraire pendant presque deux années. Une enquête sur son agression récente est en cours.
Appel à mobilisation
AAM_Ruiz-Lopez_Thumbnail_20220323
Mexique

Le Mexique doit libérer Marcelino Ruiz et les frères López

Le 24 / 03 / 2022
Au Chiapas, trois détenus de la communauté indigène tzotzil sont victimes depuis des années d’une procédure inique. Malgré la demande de libération immédiate émise par le groupe de travail sur la détention arbitraire des Nations Unies, les autorités mexicaines continuent de les maintenir en détention. Ils doivent être libérés.
Appel urgent
AAMU_Salah-Hamouri_Thumbnail_20220317
IsraëlPalestine

Salah Hamouri, à nouveau placé en détention administrative

Le 17 / 03 / 2022
Les forces de sécurité israélienne ont à nouveau placé en détention administrative Salah Hamouri pour une durée de trois mois reconductible alors qu’il est toujours sous la menace d’une expulsion de sa terre natale en raison de la révocation de sa résidence à Jérusalem.
Appel à mobilisation
AAM_Mapping-RDC_Thumbnail_20220310
République Dém. du Congo

La France doit œuvrer pour mettre fin à l’impunité

Le 10 / 03 / 2022
Il est temps pour la France de tenir son engagement en faveur de la lutte contre l’impunité dans la région des Grands Lacs afin que les responsables des graves violations des droits humains commises entre 1993 et 2003 répondent enfin de leurs actes devant la justice. Depuis bientôt douze ans, le Rapport Mapping du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme (HCDH), dont les recommandations tardent à être mises en œuvre, demeure le document de référence pour établir la justice en RDC et briser le climat d’impunité qui alimente la répétition des atrocités jusqu’à ce jour.
Appel à mobilisation
AAM_Lokman-Slim_Thumbnail_20220303
Liban

Toujours pas de justice pour Lokman Slim

Le 03 / 03 / 2022
Le 4 février 2021, il y a maintenant plus d’un an, l’intellectuel, éditeur, réalisateur et militant Lokman Slim a été retrouvé mort dans sa voiture dans le sud du Liban de plusieurs balles dans la tête. Alors que l’enquête perdure depuis maintenant plus d’un an, il n’y a eu aucune réelle avancée : l’enquête est toujours dans une phase de « collecte d’informations » et les auteurs de l’assassinat n’ont toujours pas été identifiés ni arrêtés. Rien n’aurait encore mené à des « pistes importantes » selon une source judiciaire
Appel à mobilisation
AAM_Tsi-Conrad_Thumbnail_20220224
Cameroun

La place de Tsi Conrad n’est pas en prison !

Le 24 / 02 / 2022
Le journaliste Tsi Conrad, âgé de 35 ans, est arbitrairement détenu à la Prison centrale de Yaoundé depuis plus de cinq années. Il a été condamné à quinze ans de prison ferme, en mai 2018, pour avoir informé des premières manifestations de mécontentement des populations anglophones en octobre 2016 et leur répression. Son procès n’a pas été conforme aux règles du procès équitable, d’où le caractère arbitraire de sa détention.