Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Actualité

Réunion annuelle sur les droits de l'homme à Varsovie : l'ACAT intervient sur la prévention de la torture

L'ACAT a participé à la session annuelle sur les droits de l'homme de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) qui se tient à Varsovie du 21 septembre au 2 octobre 2015.
CPvkUvVWcAAfnNy
Crédits : ACAT
Le 25 / 09 / 2015

L'ACAT a participé à la session annuelle sur les droits de l'homme de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) qui se tient actuellement à Varsovie du 21 septembre au 2 octobre 2015. Durant la session du 25 septembre consacrée à la prévention du phénomène de la torture, Nordine Drici, Directeur des programmes du pôle actions de l'ACAT, est intervenu pour rappeler le rôle complémentaire que peut jouer la compétence universelle dans la lutte contre l'impunité des tortionnaires, parallèlement à la mise en place ou au renforcement des mécanismes nationaux de prévention de la torture dans les pays membres de l'OSCE.

" Les mécanismes nationaux de prévention de la torture sont des instruments essentiels pour lutter conte la torture. Ces mécanismes existent dans 39 Etats sur les 57 Etats membres que comptent l'OSCE. Mais ces mécanismes ne sont pas le seul moyen pour lutter contre l'impunité des tortionnaires. Le recours à la compétence universelle peut également être un vecteur de justice pour les victimes de torture, et un puissant facteur dissuasif pour les tortionnaires et les autorités qui les protègent. " L'ACAT a ainsi appelé les Etats membres de l'OSCE à mettre en œuvre ce principe et à l'OSCE d'intégrer la compétence universelle comme une dimension de son travail pour prévenir la torture.

Lire la déclaration de l’ACAT

Durant la session, plusieurs associations de défense des droits de l'homme ont dénoncé le phénomène de la torture en Asie centrale, en particulier en Ouzbékistan, le manque total d'accès à la justice pour les victimes de torture. La seule réponse du représentant Ouzbek était de nier tout phénomène de torture dans le pays, en ajoutant que les détenus pouvaient porter plainte, et que les informations concernant les victimes de torture documentées par les organisations nationales et internationales de défense des droits de l'homme n'étaient pas crédibles.

En marge de cette session, l'ACAT s'est également entretenue avec un de ses partenaires principaux concernant l'Ouzbekistan, Mme Nadejda Atayeva, Présidente de l'association Les droits de l'homme en Asie centrale.  L'ACAT a également participé à une réunion interassociative de travail au sujet des défenseurs des droits de l'homme en Ouzbékistan avec des représentants de plusieurs ONG (Amnesty international, Human Rights Watch, FIDH, International partnership for human rights, deux ONG ouzbèkes...Plusieurs actions de plaidoyer communes en France et en Europe ont été discutées, notamment pour prévenir la prolongation arbitraire de peines de prison.

Articles associés

Bonne nouvelle
Libération-Marcelino-Ruiz
Mexique

Marcelino Ruiz a été libéré !

Le 09 / 05 / 2022
Membre de la communauté indigène tzotzil, Marcelino Ruiz était victime d'une procédure inique lancée à son encontre par les autorités du Chiapas, au Mexique. Un groupe d'experts des Nations unies avait qualifié sa détention d'arbitraire.
Appel à mobilisation
AAM_Mohamed-Lamine-Hadi_Thumbnail_20220407
Sahara OccidentalMaroc

Mohamed Lamine Haddi torturé à la prison de Tiflet 2

Le 14 / 04 / 2022
Le 15 mars 2022, le journaliste et défenseur sahraoui des droits humains Mohamed Lamine Haddi a été victime de torture au sein de la prison de Tiflet 2. Il est détenu depuis douze ans comme d’autres prisonniers de Gdeim Izik et a mené en 2021 deux longues grèves de la faim pour protester contre ses conditions de détention.
Appel à mobilisation
AAM_Erick-Veronica_Thumbnail_20220217
Mexique

Erick Iván et Verónica doivent être libérés immédiatement

Le 17 / 02 / 2022
Cela fait maintenant près de 11 ans que Erick Ivan et Verónica Razo Casales sont incarcérés sans procès, sur la seule base d’aveux arrachés sous la torture. Au début du mois de février 2022, un de leur bourreau qui travaillait alors pour la police fédérale de Mexico, Porfirio Javier Sánchez, aujourd’hui chef de la Sécurité de l’État de Aguascalientes, a été arrêté pour torture. Malgré cette nouvelle, Erick et Verónica restent emprisonnés. Cela doit cesser.