Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
France
Actualité

Plusieurs milliers de signatures pour demander au Président de la République un droit d’asile en Europe respectueux de la dignité humaine.

Alors que la Conférence sur l’avenir de l’Europe se clôture avec le discours du président Emmanuel Macron, nous lui remettons sur son bureau à l’Élysée plus de 5 000 courriers demandant la mise en place d’un droit d’asile effectif en Europe.
Remise-ADM-asile-Europe_Photo-Site-02
Le 09 / 05 / 2022

Alors que la Conférence sur l’avenir de l’Europe se clôture avec le discours du président Emmanuel Macron, nous lui remettons sur son bureau à l’Élysée plus de 5 000 courriers demandant la mise en place d’un droit d’asile effectif en Europe.  

Nos adhérents ont été plusieurs milliers à répondre à l’appel lancé par l’ACAT-France afin que le droit d’asile en Europe reste effectivement garanti.

Encadré par trois directives, qui définissent les règles applicables à l’accueil des demandeurs d’asile, aux critères et à la procédure d’attribution de l’asile, le régime d’asile européen est aujourd’hui sur la sellette. Les États européens scellent leur désunion par des pratiques hétérogènes. La seule convergence ne s’observe sans doute que sur la base des dispositions les moins favorables du droit européen. Et les plus à risque en matière de dignité humaine.

L’ACAT-France tire la sonnette d’alarme. Depuis près de deux ans, son équipe a engagé un vaste travail de documentation sur la pratique du droit d’asile dans huit pays de l’Union européenne : Allemagne, Belgique, France, Grèce, Hongrie, Italie, Pays-Bas et Suède. Déjà, les informations collectées nous poussent à appeler à une autre application du droit d’asile, la seule qui permettra de le protéger efficacement. Méfiance et dissuasion sont au cœur des politiques de l’asile. Un changement de paradigme est donc nécessaire.

Jusqu’en juillet, la France occupe la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne. Nous demandons que soit proposée une approche ambitieuse du droit d’asile en Europe, afin d’harmoniser les pratiques des États vers le haut et de réformer les textes européens de sorte que plus de garanties soient reconnues aux personnes.

Si nous attendons, c’est un droit fondamental qui pourrait disparaître de tout un continent.

Articles associés

Actualité
QMP main site
France

L'ACAT-France soutient le film Que m’est-il permis d’e...

Le 26 / 04 / 2022
Le film coréalisé par Vincent Gaullier et Raphael Girardot rejoint la liste des longs-métrages promus par l’ACAT dans le cadre de son engagement pour l’éducation populaire au travers des outils culturels.
Communiqué
Tribune_Organisations-Chrétiennes-Présidentielles-2022
France

Appel à un sursaut citoyen au service du bien commun

Le 19 / 04 / 2022
À l’occasion de l’élection présidentielle, nous, responsables d’organisations chrétiennes, protestantes et catholiques, et le représentant de la Métropole grec-orthodoxe de France, Patriarcat Œcuménique, appelions à un large débat démocratique. Nous insistions sur trois défis majeurs : le scandale des inégalités qui frappent en premier lieu les plus vulnérables, l’urgence écologique, et la paix et le vivre ensemble dans une société fracturée.
Communiqué
Communiqué-Presse_CFDA-Ukraine
FranceUkraine

Protection temporaire pour l’Ukraine : encore des efforts

Le 18 / 03 / 2022
Les ministres de l’Intérieur, de la Santé, du Logement et de la Citoyenneté ont diffusé une instruction conjointe en date du 10 mars 2022 sur l’application de la protection temporaire pour les personnes en provenance d’Ukraine. Plus de trois millions de personnes ont fui l’invasion du pays par l’armée russe. Les pays d’Europe centrale et orientale en accueillent le plus grand nombre. Parce que la France a une tradition d’asile et parce qu’elle préside le conseil de l’Union européenne pour six mois, elle doit être exemplaire dans la réponse à celles et ceux qui fuient la guerre et les persécutions.