Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Côte d'IvoireCamerounRépublique Dém. du CongoCongoGabonNigerTchadTogo
Actualité

Participation de l'ACAT à la rencontre internationale de "Tournons la page" sur la "Protection des acteurs de la société civile"

Du 23 au 30 novembre 2017, à Abidjan (Côte d’Ivoire), l’ACAT a participé à la troisième rencontre internationale de « Tournons la page (TLP) » - campagne internationale pour asseoir la démocratie en Afrique - portant sur la « Protection des acteurs de la société civile ». L’ACAT a apporté son expertise sur « la documentation des violations des droits de l’homme » avec son manuel « Enquête et justice pour les victimes de torture ».
DPg745wXUAAyd5j.jpg large
Le 02 / 12 / 2017

 

Du 23 au 30 novembre 2017, à Abidjan (Côte d’Ivoire), l’ACAT a participé à la troisième rencontre internationale de « Tournons la page (TLP) » - campagne internationale pour asseoir la démocratie en Afrique - portant sur la « Protection des acteurs de la société civile ».

Durant une semaine plus d’une trentaine de citoyens d’Afrique (Cameroun, Congo, Gabon, Niger, RDC, Tchad, Togo) et d’Europe ont échangé sur diverses thématiques comme : « la sécurité numérique», « la protection judiciaires des acteurs de la société civile », « les mécanismes de protection des activistes en Afrique ». L’ACAT a apporté son expertise sur « la documentation des violations des droits de l’homme » avec son manuel « Enquête et justice pour les victimes de torture ».

Ce séminaire de travail de TLP a été organisé à Abidjan, en marge du sommet Union africaine – Union européenne, comme une réponse citoyenne à la rencontre des chefs d’Etat dont l’un des message clé s’adressait à la jeunesse africaine.

Pour l’ACAT : « La quête de démocratie et de respect des droits fondamentaux reste l’une des priorités d'une grande partie de la jeunesse en Afrique, qu’il faut appuyer et accompagner pacifiquement en vue d’un changement ».

 

Pour en savoir plus :

Articles associés

Appel du mois
am-2022-12-web-Sendinblue CONGO-bd2
Congo

Ratifions la Convention contre les disparitions forcées

Le 21 / 11 / 2022
Depuis 2007, la République du Congo promet de ratifier la Convention contre les disparitions forcées. Si elle a lieu, elle aura un impact en terme de prévention, concernant ces crimes qui continuent à être commis au Congo.
Appel à mobilisation
Prison-Centrale-Yaoundé_Thumbnail
Cameroun

Les prisonniers politiques doivent être libérés !

Le 09 / 11 / 2022
Ils sont encore 94 cadres et militants du parti d'opposition Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) à être arbitrairement détenus dans cinq prisons du Cameroun.
Communiqué
Paul-Biya-AGNU-2009_Thumbnail
Cameroun

Et si Paul Biya libérait les prisonniers politiques ?

Le 06 / 11 / 2022
Âgé de 89 ans, Paul Biya fête aujourd’hui ses 40 années à la tête du Cameroun. Tandis que ses partisans devraient célébrer ce long règne, beaucoup d’opposants restent arbitrairement détenus, dont 94 prisonniers politiques du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), principal parti d'opposition du pays.