Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Chine
Actualité

Pékin doit autoriser le Nobel de la Paix à être soigné à l’étranger

L'ACAT appelle la Chine à autoriser le prix Nobel de la paix Liu Xiaobo, atteint d'un cancer en phase terminale, à sortir du pays pour être soigné à l'étranger et y recevoir des soins palliatifs.
5248163701_16d66f668b_b
Le 11 / 07 / 2017

Après des semaines de pression, les autorités chinoises refusent toujours de faire suite aux appels de la famille de Liu Xiaobo, de la communauté internationale, y compris de la France, et de 154 lauréats du Nobel , qui demandent tous de laisser Liu Xiaobo, Nobel de la paix, être transféré à l’étranger pour y recevoir des soins palliatifs.

Le célèbre dissident, condamné à onze de prison pour subversion après avoir rédigé en 2008 un manifeste en faveur de la démocratisation de son pays, s’est vu diagnostiquer en mai un cancer incurable du foie. Il a été hospitalisé en juin. Son état se dégraderait rapidement. Le gouvernement chinois et l’hôpital allèguent que l’état de Liu Xiaobo ne permet pas son transfert.

Grâce aux multiples pressions, pour la première fois, samedi 8 juillet, deux médecins étrangers spécialisés, allemand et américain, ont été exceptionnellement autorisés à lui rendre visite. Ils ont conclu que, malgré le risque inhérent au transfert de tout patient, « M. Liu peut être transporté en toute sécurité avec des mesures d’évacuation médicale appropriées » , précisant toutefois que « l’évacuation médicale devrait intervenir le plus rapidement possible », plaçant ainsi la Chine face à ses responsabilités. Ils ont offert d’accueillir Liu Xiaobo dans l’une ou l’autre de leurs institutions respectives aux États Unis ou en Allemagne.

L’ACAT suit de près l’évolution de la situation et soutient le souhait de Liu Xiaobo d’être soigné et de mourir à l’étranger en compagnie de son épouse Liu Xia. Elle-même a été maintenue en résidence surveillée depuis l’arrestation de son époux. Son isolement l’a conduit à la dépression.

Dans ce cadre, l’ACAT soutient l’évènement public de soutien à Liu Xiaobo et Liu Xia, organisé à l’initiative de Solidarité Chine, qui aura lieu le jeudi 13 juillet à 17h, à Paris place Igor Stravinsky à côté du centre Pompidou-Beaubourg.

Articles associés

Bonne nouvelle
Libération-Lee-Ming-Cheh_Thumbnail
ChineTaïwan

Lee Ming-Che enfin à Taïwan après cinq ans de détention

Le 16 / 05 / 2022
Défenseur des droits humains à Taïwan, Lee Ming-Che avait été reconnu coupable de « subversion de l’État » en novembre 2017. Après avoir été détenu au secret pendant plus de huit mois, puis condamné à cinq ans de prison, il est enfin rentré libre à Taïwan.
Appel à mobilisation
AAM_Li-Qiaochu_Thumbnail_20220505
Chine

L’état de santé de Li Qiaochu est incompatible avec sa d...

Le 05 / 05 / 2022
Li Qiaochu est une défenseuse des droits humains qui a milité pour les droits des femmes et des travailleurs, ainsi que pour les campagnes #MeToo en Chine. Elle a été arrêtée en février 2020 et de nouveau un an plus tard, quelques jours après avoir révélé sur Internet la torture dont les défenseurs des droits humains Ding Jiaxi et Xu Zhiyong, son compagnon, faisaient l’objet en détention.
Appel à mobilisation
AAM_Fang-Bin_Thumbnail_20220407
Chine

Je demande la libération immédiate de Fang Bin

Le 07 / 04 / 2022
Après deux ans sans nouvelles, on dispose enfin d’informations quant à la situation de l’homme d’affaires Fang Bin, résident de Wuhan. Dès le 25 janvier 2020, il a été l’un des premiers lanceurs d’alerte à diffuser sur internet des images montrant la réalité de l’ampleur de la situation sanitaire due à la Covid-19 sur place, après avoir été témoin du transport de plusieurs corps de victimes de la maladie. Par la suite, il a continué à exercer son droit à la liberté d’expression tout en faisant régulièrement l’objet de menaces de la part des autorités chinoises jusqu’à son arrestation, le 9 février 2020.