Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Irak
Actualité

Les chrétiens et autres minorités religieuses d'Irak en danger

L’Etat islamique doit immédiatement cesser ses exactions à l’encontre des minorités religieuses en Irak (chrétiens, yazidis, turcomans et shabaks). L’ACAT appelle le Conseil de Sécurité de l’ONU à agir au plus vite pour assurer la sécurité de ces minorités.
irak_monastere_chretien
Crédits : Chris De Bruyn / Flickr Creative Commons
Le 08 / 08 / 2014

Des milliers de chrétiens irakiens ont dû fuir leurs habitations sous la pression de l’avancée du groupe djihadiste de l’Etat islamique.

Mossoul, la grande ville du nord de l'Irak, est depuis le 10 juin sous contrôle insurgés sunnites menés par les djihadistes extrémistes sunnites de l'Etat islamique. Les militants islamistes ont forcés les chrétiens à choisir entre la conversion à l’islam, le paiement d’une taxe spéciale ou la mort, les forçant à prendre la fuite. Mercredi 6 août, plusieurs milliers d’entre eux ont été contraints de poursuivre leur exil, les djihadistes ayant attaqué trois villages où ils avaient trouvé refuge après la prise de Mossoul. Jeudi 7 août, la ville de Qaraqosh, la plus grande ville chrétienne d’Irak, est tombée aux mains de l’Etat islamique.

La communauté chrétienne comptait 1,5 millions de membre en 2003, ils ne sont plus aujourd’hui que 400 000. En 2008, l’ACAT avait réuni plus de 14 000 signatures pour alerter le Vatican sur la situation des chrétiens d’Irak, après le meurtre d’un prêtre chaldéen et de trois sous-diacres abattus par balles après la messe dominicale.

L’Etat islamique doit immédiatement cesser ses exactions à l’encontre des minorités religieuses en Irak (chrétiens, yazidis, turcomans et shabaks). L’ACAT appelle le Conseil de Sécurité de l’ONU à agir au plus vite pour assurer la sécurité de ces minorités.

40 000 membres de la communauté yézidi, une minorité kurdophone adepté de croyances dérivées du zoroastrisme, ont fui la ville de Sinjar et sont réfugiés dans les montagnes. Au moins 40 enfants y sont déjà morts de déshydradation.

Onze Irakiens chrétiens sont arrivés jeudi 7 août au matin en France dans le cadre du dispositif de visa d'asile. Le 28 juillet, le ministre des affaires étrangères Laurent Fabius et le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve s’étaient dits prêts à ce que la France « favorise l’accueil » des chrétiens d’Irak.

Articles associés

Communiqué
prison-2
Émirats arabes unisBahreïnAlgérieÉgypteSahara OccidentalIranIrakIsraëlJordanieKoweïtLibanLibyeMarocOmanPalestineQatarArabie SaouditeSyrieTunisieYémen

COVID-19 : Appel à protéger les prisonniers de la Région ANMO

Le 24 / 03 / 2020
À la lumière de la pandémie de COVID-19 − qualifiée « d'urgence de santé publique de portée internationale » par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) − nous, les organisations soussignées, exprimons notre vive inquiétude quant à la situation des détenu·e·s et des prisonnier.e.s dans la région de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient (ANMO). Si certains États de la région ont pris des mesures positives pour protéger la population dans son ensemble, la population carcérale reste particulièrement exposée à la propagation du virus.
Communiqué
Visuel PDM
FranceIrak

Le devoir de protection de l’Etat français ne peut être à...

Le 04 / 06 / 2019
11 Français ont été condamnés à mort en Irak par le tribunal antiterroriste de Bagdad pour « appartenance au groupe État islamique ». Pour l’ACAT, l’Etat témoignerait d’une résignation coupable s’il n’œuvrait pas par tous moyens pour empêcher l’exécution de ses ressortissants à divers titres:
Communiqué
france_arrivee_chretiens_irak
FranceIrak

Asile pour les chrétiens d'Irak : gare aux effets d'annonce

Le 03 / 09 / 2014
François Hollande a annoncé le 20 août que la France allait venir en aide aux chrétiens d’Irak. 8000 demandes de réfugiés irakiens auraient été déposées, et le chef de l’État promet un traitement favorable aux personnes qui ont des liens avec la France.