Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
IsraëlPalestine
Actualité

L’ACAT présente « Obliterated families », une exposition en soutien aux familles des victimes de l’opération militaire « Bordure protectrice »

Depuis un an, l’ACAT soutient le webdocumentaire « Obliterated families », réalisé par Anne Paq et Ala Qandil. Il retrace l’histoire des familles des victimes d'une attaque israélienne sur la Bande de Gaza en juillet 2014, connue sous le nom d’Opération "Bordure protectrice". A l’occasion de la commémoration du triste anniversaire de l’Opération militaire, en juillet 2017, une exposition photo a été tirée du webdocumentaire. L’ACAT vous propose de la découvrir.
obfam
Le 17 / 07 / 2017

Un destin tragique et des familles en quête de justice

Gaza, 17 juillet 2014. Au cours de l’offensive israélienne « Bordure protectrice » dans la bande de Gaza, un missile s’abat sur le toit de la maison des Shuheibar, où cinq enfants nourrissaient les pigeons. Une petite fille de 8 ans, Afnan, et deux petits garçons de 9 et 10 ans, Wassim et Jihad sont morts. Deux autres garçons de 15 et 9 ans, Udai et son cousin Bassil, ont été grièvement blessés.

Le 29 juin 2016, deux ans après l’offensive israélienne, la famille Shuheibar, soutenue par l’ACAT, a porté plainte en France pour complicité de crime de guerre et homicide involontaire contre l’entreprise française Exxelia Technologies. Un composant de fabrication française a en effet été trouvé parmi les débris du missile tiré sur la maison. Pourtant, aucune cible militaire n’était présente dans la maison au moment de l’attaque, ni à aucun autre moment. La famille Shuheibar accuse l’entreprise française de s’être rendue coupable de complicité de crime de guerre ou, a minima, d’homicide involontaire, s’il est établi qu’elle a vendu le capteur à une entreprise militaire israélienne.

Pour plus d’informations : https://www.acatfrance.fr/public/dossier-gaza.pdf

Découvrez l’exposition, un puissant outil de sensibilisation

« Nous croyons en la photographie comme outil puissant de sensibilisation. Nous croyons aussi que les espaces publics doivent être reconquis et utilisés afin de mobiliser la population. » Anne Paq et Ala Qandil, réalisatrices

Tout en renforçant sa présence dans le champ culturel, grâce à « Obliterated families », Familles décimées de Gaza, l’ACAT se donne pour objectif de redonner une voix à ces familles. Grâce à une approche artistique et culturelle, cette exposition est l’occasion d’aborder la thématique difficile qu’est l’impunité des crimes de guerre commis à Gaza.

Retrouver le site internet du projet #Obliterated families : www.obliteratedfamilies.com

Télécharger le flyer de l’exposition

Télécharger notre Kit activité pour organiser l’exposition près de chez vous

Un bon de commande est disponible pour réserver l'exposition.

Contact : Joséphine Delvolvé, chargée de la mobilisation - josephine.delvolve@acatfrance.fr

Articles associés

Appel à mobilisation
AAM_Salah-Hamouri_Thumbnail_20220428
IsraëlPalestine

Salah Hamouri passe son anniversaire en prison

Le 28 / 04 / 2022
Placé depuis le 7 mars 2022 en détention administrative par les autorités israéliennes, le défenseur franco-palestinien Salah Hamouri vient de fêter ses 37 ans en prison. Le 6 juin prochain, une audience aura lieu sur son maintien en détention ou sa remise en liberté. Par ailleurs, Salah demeure également sous la menace d’une expulsion de sa terre natale.
Appel urgent
AAMU_Salah-Hamouri_Thumbnail_20220317
IsraëlPalestine

Salah Hamouri, à nouveau placé en détention administrative

Le 17 / 03 / 2022
Les forces de sécurité israélienne ont à nouveau placé en détention administrative Salah Hamouri pour une durée de trois mois reconductible alors qu’il est toujours sous la menace d’une expulsion de sa terre natale en raison de la révocation de sa résidence à Jérusalem.
Communiqué
standwiththe6
IsraëlPalestine

Lettre à M. Le Drian : soutenez les ONG palestiniennes

Le 02 / 11 / 2021
Vendredi 22 octobre, le ministère israélien de la Défense a désigné comme organisations terroristes six organisations non-gouvernementales (ONG) palestiniennes : Addameer Prisoner Support and Human Rights Association, Al-Haq Law in the Service of Man (Al-Haq), Bisan Center for Research and Development, Defense for Children International-Palestine (DCI-P), Union of Agricultural Work Committees (UAWC) et Union of Palestinian Women's Committees (UPWC). Nos organisations déplorent vivement cette décision et expriment leur pleine solidarité avec les six ONG palestiniennes ciblées.