Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Sahara OccidentalMaroc
Actualité

Sahara occidental : la dernière colonie d'Afrique

Le Sahara occidental est considéré par l'ONU comme un territoire non autonome, occupé par le Maroc illégalement depuis plus de 40 ans. Loin de jouir de son droit à l'autodétermination, le peuple sahraoui subit quotidiennement des violations graves de ses libertés fondamentales et du droit international humanitaire.
publi_so
Crédits : Loïc Ferrière / ACAT
Le 03 / 02 / 2017

Le Sahara occidental est considéré par les Nations unis comme un territoire non autonome, occupé par le Maroc. Une occupation illégale qui dure depuis plus de 30 ans. Loin de jouir de son droit à l'autodétermination rappelé chaque année par l'ONU, le peuple sahraoui subit quotidiennement des violations graves de ses libertés fondamentales et du droit international humanitaire. Exploitation des ressources minières, torture, absence de justice, atteintes aux libertés d'expression...afin d'éclairer cette situation, l'ACAT a réalisé cette infographie afin de donner des clés de compréhension sur l'occupation du Sahara occidental par le Maroc et ses conséquences.

Télécharger notre carte

 

 

 

 

 

 

Articles associés

Communiqué
Gdeim-Izik_Thumbnail
Sahara OccidentalMaroc

Gdeim Izik : six nouvelles plaintes contre le Maroc

Le 08 / 11 / 2022
En cette date du 12ème anniversaire du démantèlement du campement de Gdeim Izik, l’ACAT‑France se félicite du dépôt de six nouvelles plaintes contre le Maroc devant le Comité contre la torture des Nations unies concernant six prisonniers d’opinion sahraouis membres du groupe de Gdeim Izik. Celles-ci s’inscrivent dans la suite des quatre plaintes déjà déposées par l’ACAT‑France et ses partenaires le 9 juin 2022.
Actualité
Visite-Sultana-Khaya_2022
Sahara OccidentalMaroc

Sahara occidental : Sultana Khaya, le visage des défenseures ...

Le 26 / 09 / 2022
Le 16 septembre 2022, l’ACAT-France a eu le plaisir de recevoir Sultana Khaya, défenseure des droits humains et activiste pacifique sahraouie, lors de son passage à Paris. Après un an et demi de résidence surveillée, de harcèlements, d’agressions physiques et sexuelles, elle a enfin pu quitter son domicile de Boujdour le 1er juin 2022 pour se rendre en Espagne où elle a pu recevoir des soins.
Bonne nouvelle
Libération-Sultana-Khaya_20220701
Maroc

La défenseure des droits humains sahraouie Sultana Khaya enfi...

Le 01 / 07 / 2022
Sultana Khaya, présidente de la Ligue pour la défense des droits de l’Homme et contre le pillage des ressources naturelles, retenue abusivement par les autorités marocaines depuis le mois de novembre 2020 dans sa résidence et victime d’agressions sexuelles à répétition, a été libérée le 1er juin dernier.