Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
BurundiChineGuinéeMexique
Actualité

Avent 2021 : s’exprimer n’est pas un crime

En France, nous avons l’habitude de nous exprimer librement. Et nous oublions parfois que ce droit fondamental est bafoué dans de nombreux pays. En cette période de l’Avent, ceux qui en sont privés ont besoin de nous !
2021-12 visuel CFA Email1
Le 02 / 12 / 2021

Les libertés et droits fondamentaux sont comme l’air : nous ne ressentons réellement leur importance vitale que lorsque nous en sommes privés. Il nous faut donc mesurer à quel point ils manquent à des peuples entiers.

En France, nous avons l’habitude de nous exprimer librement. Et nous oublions parfois que ce droit fondamental est bafoué dans de nombreux pays. La période de l’Avent est l’occasion pour nous, chrétiens qui défendons les droits humains, de prier pour ceux qui sont privés de leurs libertés et droits fondamentaux, à l’approche d’une fête synonyme de joie et d’espoir pour la communauté chrétienne.

Parce que l’Avent est un compte à rebours vers la réjouissance, il nous rappelle que nous ne laisserons jamais seuls ceux que nous accompagnons. Nous resterons toujours mobilisés pour défendre coûte que coûte leurs droits fondamentaux, jusqu’à la victoire.

Cette année, ces femmes et ces hommes s’appellent Armel, Zhan, Oumar et Marcelo. Nous suivons leur situation avec acharnement, parfois depuis plusieurs années. Nous avons besoin de votre aide pour combattre les injustices dont ils sont toujours victimes.

 


 

Au Burundi, Armel Niyongere est condamné à perpétuité

Pour avoir dénoncé la torture dans son pays, Armel Nyongere, avocat et président de l’ACAT-Burundi a été obligé de s’exiler, puis a été condamné à perpétuité par contumace. L’ACAT-Burundi suspendue en 2015 puis interdite un an plus tard, en octobre 2016, subit la répression du régime contre les organisations de la société civile, dont l’action en faveur des droits humains est jugée criminelle.

En Chine, Zhang Zhan risque de mourir

L’état de santé de l’avocate et « journaliste citoyenne » Zhang Zhan est plus que préoccupant. Elle risque de mourir. Entravée pendant plusieurs mois, alimentée de force, elle est très affaiblie par sa grève de la faim. Elle entend ainsi protester contre sa peine de prison de 4 ans pour avoir filmé et diffusé des vidéos sur la réalité de l’épidémie de Covid-19.

En Guinée, Oumar Sylla est libre

Abusivement condamné à 3 ans de prison pour avoir milité en faveur d’une alternative démocratique en Guinée, Oumar Sylla a été récemment libéré avant d’avoir purgé sa peine. Véritable figure de proue de la société civile guinéenne, il témoigne à nouveau de la possibilité de bâtir un avenir différent.

Au Mexique, le père Marcelo Pérez est menacé de mort

Parce qu’il défend les droits des peuples autochtones, dénonce la corruption et le crime organisé, le Père Marcello Pérez, est menacé de mort. Maya tsotsil, il est engagé en faveur des droits humains au Chiapas. Pacifiste et attaché à l’œcuménisme, il se pose en médiateur pour résoudre les conflits et établir un dialogue de paix et de réconciliation.

Leur crime : avoir osé s’exprimer librement.
Leur peine : la prison, la torture, voire la mort !


Nous qui pouvons protester, clamer nos convictions, alerter, nous avons le devoir de soutenir celles et ceux qui sont censurés, en danger…

En cette période de l’Avent, qui nous invite à célébrer la naissance du Christ, à ouvrir notre cœur, à ne pas être indifférent à l’autre, nous vous proposons, d’utiliser votre liberté pour défendre celle des autres.

Grâce à votre générosité, nous pourrons intensifier notre action pour que les défenseurs des droits emprisonnés et victimes de tortures, retrouvent leur liberté. Brisons le silence auquel ils sont condamnés. Agissons pour les aider à retrouver le chemin de la liberté.

 


 

Ensemble, prions et agissons pour que les libertés et les droits fondamentaux soient respectés, partout dans le monde.

 

 

 

Articles associés

Bonne nouvelle
Libération-Lee-Ming-Cheh_Thumbnail
ChineTaïwan

Lee Ming-Che enfin à Taïwan après cinq ans de détention

Le 16 / 05 / 2022
Défenseur des droits humains à Taïwan, Lee Ming-Che avait été reconnu coupable de « subversion de l’État » en novembre 2017. Après avoir été détenu au secret pendant plus de huit mois, puis condamné à cinq ans de prison, il est enfin rentré libre à Taïwan.
Bonne nouvelle
Libération-Marcelino-Ruiz
Mexique

Marcelino Ruiz a été libéré !

Le 09 / 05 / 2022
Membre de la communauté indigène tzotzil, Marcelino Ruiz était victime d'une procédure inique lancée à son encontre par les autorités du Chiapas, au Mexique. Un groupe d'experts des Nations unies avait qualifié sa détention d'arbitraire.
Appel à mobilisation
AAM_Li-Qiaochu_Thumbnail_20220505
Chine

L’état de santé de Li Qiaochu est incompatible avec sa d...

Le 05 / 05 / 2022
Li Qiaochu est une défenseuse des droits humains qui a milité pour les droits des femmes et des travailleurs, ainsi que pour les campagnes #MeToo en Chine. Elle a été arrêtée en février 2020 et de nouveau un an plus tard, quelques jours après avoir révélé sur Internet la torture dont les défenseurs des droits humains Ding Jiaxi et Xu Zhiyong, son compagnon, faisaient l’objet en détention.