Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
MexiqueArabie SaouditeÉtats-UnisVietnam
Actualité

Avent 2019 : Espoir & soutien aux victimes

Retrouvez chaque semaine la personne que nous vous invitons à soutenir pour l'Avent. Pour le 4e dimanche de l'Avent, nous prions et soutenons Samar Badawi. Militante pour la liberté des femmes. Détenue depuis plus d’un an. Victime de violences physiques et sexuelles.
CAROUSSEL-AVENT-2019-1600x585-DEF-53
Le 20 / 12 / 2019

 soutenez une victime chaque dimanche de l'Avent

Prions pour eux.

  • 4e dimanche de l'Avent 2019

Victime de violences physiques sexuelles

SamarArabie Saoudite. Samar Badawi
Samar Badawi se bat pour la liberté des femmes dans son pays. Arrêtée fin juillet 2018, elle a subi des violences physiques et sexuelles au cours de ses interrogatoires. Samar est restée 11 mois en détention avant d’être présentée à un juge. Abusivement inculpée sous le coup de la loi sur la cybercriminalité, elle risque 20 ans de prison.
Ce n’est pas la première fois que Samar Badawi se retrouve en prison : 7 mois en 2010 pour avoir quitté le domicile de son père, puis brièvement en 2016. Engagée sur tous les fronts, elle se bat pour les droits et l’autonomie des femmes, pour la libération de son ex-mari Waleed Abulkhair et de son frère Raïf Badawi, eux aussi militants des droits humains.

L’ACAT demande sa libération immédiate car elle est détenue uniquement en raison de ses activités pacifiques de défense des droits humains.

En cette période de l'Avent, soutenez-la et priez pour elle

> En savoir plus sur le Arabie Saoudite

> Faites un don pour permettre à l'ACAT d'agir

 

  • 3e dimanche de l'Avent 2019

Libéré après 6 ans ½ de détention préventive

DiegoMexique. Diego López Méndez
Autochtone tseltal originaire des montagnes du nord du Chiapas, Diego López Méndez, 27 ans, a été acquitté et libéré en mars 2019, après avoir été abusivement maintenu 6 ans et demi en détention préventive. Il avait été arrêté arbitrairement, torturé physiquement et psychologiquement afin de lui faire avouer un meurtre qu'il n'a pas commis.

Au Mexique, la torture est habituelle, utilisée comme "méthode d'enquête" par la police et les militaires, et régulièrement couverte par des juges. Les populations indigènes, cible d’un racisme latent et toléré, sont surreprésentées parmi les victimes de torture.

 L'ACAT se réjouit de la libération de Diego, mais reste mobilisée pour exiger la poursuite en justice des tortionnaires.  

En cette période de l'Avent, soutenez-le et priez pour lui

> En savoir plus sur le Mexique

> Faites un don pour permettre à l'ACAT d'agir

 

  • 2e dimanche de l'Avent 2019

Torturé pour briser sa détermination

HoaVietnam. Nguyen Van Hoa
Ce jeune journaliste citoyen de 24 ans a été arrêté arbitrairement en janvier 2017, pour avoir osé filmer des manifestations en faveur de l’environnement et condamné à 7 ans de prison à l’issue d’un procès éclair. Nguyen Van Hoa a subi des tortures et mauvais traitements dès son arrestation. Tout d’abord pour le forcer à accuser des défenseurs des droits humains. Ensuite pour s’être rétracté à la barre en indiquant au juge que ses déclarations avaient été obtenues sous la torture. Puis en représailles pour avoir porté plainte pour les sévices déjà subis.
Pour briser sa détermination, il a été placé à l’isolement, dans une cellule de 4m2, menacé d’être enchainé au sol.

L’ACAT demande sa libération, que cessent toutes tortures, mesures d’isolement et autres représailles à son encontre, que ses plaintes pour tortures soient prises en compte.

En cette période de l'Avent, soutenez-le et priez pour lui :

> Écrivez une carte de réconfort à l'attention de Nguyen Van Hoa.
Faites la parvenir à l'ACAT - 7, rue Georges Lardennois 75019 Paris - qui lui transmettra.

> En savoir plus sur Nguyen Van Hoa et le Vietnam

> Faites un don pour permettre à l'ACAT d'agir

 

  • 1er dimanche de l'Avent 2019

Condamné à mort sans être meurtrier

RodolfoÉtats-Unis. Rodolfo Alvarez Medrano
Rodolfo a été condamné dans une affaire de meurtre de six personnes lors d’un vol de drogue. Pourtant, les autorités du Texas ont reconnu qu’il n’était ni sur la scène du crime ni l’auteur des coups de feu. Ce sont des armes qu’il avait déposées chez un ami qui ont servi pour ces homicides. Au Texas, cela a suffi pour le faire condamner à mort.

Depuis septembre 2005, Rodolfo vit dans le couloir de la mort du Texas. Les conditions de détention y sont extrêmement difficiles, constitutives de torture. Il vit dans une cellule d’environ 5 m² dont il ne peut espérer sortir que 5 jours sur 7, pendant 2 heures.

L’ACAT soutient Rodolfo Alvarez Medrano. Des membres de l’ACAT entretiennent une correspondance régulière avec lui.

En cette période de l'Avent, soutenez-le et priez pour lui :

> Écrivez une carte de réconfort à l'attention de Rodolfo Alvarez Medrano (en anglais ou en espgnol).
Faites la parvenir à l'ACAT - 7, rue Georges Lardennois 75019 Paris - qui lui transmettra.

> En savoir plus - les victimes invisibles de la peine de mort

> Faites un don pour permettre à l'ACAT d'agir

Articles associés

Communiqué
Lettre-Ouverte_Sommet-USA-ASEAN_20220511
BirmanieÉtats-UnisVietnam

Lettre ouverte à Joe Biden en amont du sommet États-Unis-ASEAN

Le 12 / 05 / 2022
Peu avant le sommet spécial États-Unis-ASEAN qui se tiendra à Washington DC les 12 et 13 mai 2022, plusieurs ONG de défense des droits de l’homme écrivent au président Joseph Biden pour l’alerter sur l’escalade des atteintes aux droits numériques et suppression de la liberté d’expression en Asie du Sud-Est.
Bonne nouvelle
Libération-Marcelino-Ruiz
Mexique

Marcelino Ruiz a été libéré !

Le 09 / 05 / 2022
Membre de la communauté indigène tzotzil, Marcelino Ruiz était victime d'une procédure inique lancée à son encontre par les autorités du Chiapas, au Mexique. Un groupe d'experts des Nations unies avait qualifié sa détention d'arbitraire.
Appel du mois
AM 2022-04-Pham Doan-COVER
Vietnam

J'agis pour que Pham Doan Trang soit libérée

Le 24 / 03 / 2022
La journaliste indépendante et défenseure des droits humains Pham Doan Trang a été condamnée à neuf ans de prison par le tribunal populaire de Hanoï, pour « crimes » d’écriture et de « propagande anti-État ».