Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
République Dém. du Congo
Actualité

« L’homme qui répare les femmes » : lever le voile sur plus de 20 ans d’exactions et d’impunité en RDC

Prix Sakharov 2014, le docteur Mukwege est internationalement reconnu comme l’homme qui répare ces milliers de femmes, violées durant 20 ans de conflits à l’Est de la République démocratique du Congo (RDC). Ce documentaire, soutenu par l'ACAT, qui retrace son parcours sortira dans les salles le 17 février.
mukwege
Le 27 / 01 / 2016

Prix Sakharov 2014, le docteur Mukwege est internationalement reconnu comme l’homme qui répare ces milliers de femmes, violées durant 20 ans de conflits à l’Est de la République démocratique du Congo (RDC). Sa lutte incessante, pour mettre fin à ces atrocités et dénoncer l’impunité dont jouissent les responsables, dérange. Menacé de mort, ce médecin au destin exceptionnel vit dorénavant cloîtré dans son hôpital de Bukavu, sous la protection des Casques bleus. Mais il n’est plus seul à lutter. A ses côtés, ces femmes, auxquelles il a rendu leur intégrité physique et leur dignité, sont devenues grâce à lui de véritables activistes de la paix.

« L’homme qui répare les femmes » n’est pas seulement un film sur le Dr. Mukwege, gynécologue reconnu qui s’est spécialisé dans la reconstitution génitale des femmes victimes de violences sexuelles en temps de guerre. C’est un documentaire percutant de justesse qui pose comme décor le Sud Kivu, région magnifique et dévastée par les conflits, située à la frontière avec le Rwanda et le Burundi. En toile de fond s’agitent le génocide rwandais, les crises humanitaires, et leurs lots d’atrocités qui continuent de s’alourdir jour après jour…

Le Dr Denis Mukwege symbolise l’expression même de la résistance d’un peuple face à la guerre et à l’exploitation. Ce film-documentaire dénonce également l’impunité des auteurs des violations graves des droits de l’homme commises dans l’Est de la RDC depuis plus de vingt ans, et rappelle que ces responsables, militaires comme ex-rebelles, occupent aujourd’hui des postes importants au sein du pouvoir en place.

Nous avons ici un outil extraordinaire de sensibilisation de l’opinion public et de mobilisation pour dire « stop » aux violences sexuelles contre les femmes dans les conflits armés, aux violations des droits de l’homme et à l’impunité des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité commis en RDC.

L’ACAT, qui travaille avec le réalisateur Thierry Michel depuis longtemps, ne peut que soutenir « L’Homme qui répare les femmes : La colère d’Hippocrate » ; et s’associer à la lutte contre l’impunité menée par le Dr. Mukwege. Mobilisez-vous avec nous autour de ce film essentiel : organisez une projection dans votre ville !

Retrouvez le kit de sensibilisation du film !

*L'affiche du film
*Le dossier de presse
*Le livret d'accompagnement

Vous pouvez également contacter Clément Boursin, Responsable des programmes Afrique à l’ACAT : clement.boursin@acatfrance.fr

 

Articles associés

Appel à mobilisation
 Félix-Tshisekedi_Thumbnail_20221020
République Dém. du Congo

Condamné à mort à l’issue d’un procès non équitable

Le 19 / 10 / 2022
Joseph Mwamba Nkongo est l’une des nombreuses personnes condamnées à mort en République démocratique du Congo (RDC). Bien que ce pays n’ait plus exécuté la moindre personne depuis 2003, il continue de condamner régulièrement des personnes à la peine capitale. Depuis décembre 2021, Joseph Mwamba Mwamba fait partie des plus de 500 personnes détenues dans les « couloirs de la mort » de ce pays et attend son exécution, sans en connaître la date.
Article
Kopax-ACAT_Thumbnail
République Dém. du Congo

Lutte contre l’impunité en RDC : une étape incontournable

Le 19 / 09 / 2022
L’ACAT-France a récemment répondu présente à l’invitation du mouvement citoyen Conscience Congolaise pour la Paix qui œuvre en faveur de la justice et la paix en République démocratique du Congo (RDC) lors d’une Conférence internationale pour la paix en RDC, le 16 septembre 2022. Clément Boursin, responsable Afrique, est intervenu dans un panel d’experts sur la thématique de la « lutte contre l’impunité ». L’occasion de passer en revue les défis qui attendent le pays en matière de justice, alors que les responsables de nombreuses et graves violations des droits humains commises ces dernières années restent impunis et que leurs victimes attendent encore vérité, justice et réparation.
Appel à mobilisation
AAM_Lucha_Thumbnail_20220421
République Dém. du Congo

Condamnation inique de 13 militants de la Lucha

Le 21 / 04 / 2022
Treize jeunes membres du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha) ont été condamnés, le 1er avril 2022, à un an de prison ferme par le Tribunal militaire de Béni en violation de leurs droits à la liberté de manifestation et d’expression. Ils avaient manifesté pacifiquement contre l’insécurité dans leur province, le 11 novembre 2021.