Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Chine
Action

Un prisonnier politique détenu au secret, sa famille sous étroite surveillance

Hada, célèbre intellectuel défenseur de la culture mongole est détenu au secret depuis 4 ans. Sa femme et son fils sont également menacés.
chine_hada_au jpg

Le 13 / 05 / 2014

Cette pétition est désormais fermée. Merci à tous les signataires de la pétition, nous vous informerons en cas de nouvelles évolutions.

 

Après 19 ans de prison, le célèbre intellectuel, Hada, 58 ans, demeure détenu au secret. Sa famille est assignée à résidence depuis plusieurs années. Xinna, l’épouse de Hada, craint d’être envoyée à son tour en prison.  

Défenseur de la culture et de la langue mongole, Hada tenait une librairie dans les années 90 et avait fondé un mouvement pour la démocratie et la liberté en Mongolie intérieure (région autonome du nord de la Chine, appelée Nei Menggu en mandarin). Condamné à 15 ans de prison pour espionnage et séparatisme, il a été libéré brièvement à la fin de sa peine, en décembre 2010, avant d’être de nouveau arrêté et emprisonné dans un lieu de détention secret dans la banlieue de Hohhot (capitale de Mongolie intérieure). Il est maintenu au secret depuis quatre ans. Selon son épouse, il est complètement isolé du monde extérieur. Il a été torturé et traité de façon cruelle et inhumaine à de nombreuses reprises depuis 19 ans. Son état de santé physique et psychique serait préoccupant.

Juste avant sa libération attendue en 2010, son épouse Xinna et son fils Ulies ont été condamnés pour des motifs fallacieux. Ulies a été libéré après neuf mois de prison à condition qu’il arrête de répondre à des interviews pour des medias étrangers. Ils sont tous les deux en résidence surveillée, sans liberté de mouvement ou de communication. Malgré les pressions et les menaces d’incarcération, Xinna continue d’essayer de répondre aux interviews et d’interpeller la communauté internationale, même si elle craint d’être emprisonnée de façon imminente : « Je n’abandonnerai jamais mon aspiration pour la liberté jusqu’à ce que la Chine devienne un État de droit, que la situation de ma famille soit résolue de manière juste et que la dignité et les droits des Mongols soient respectés. Je ne me suiciderai jamais en prison. S’il devait m’arriver quelque chose à l’intérieur de la prison, alors les autorités chinoises en seront responsables. »

TWEETS À DIFFUSER

#Chine : agissez pour la libération de Hada, prisonnier politique détenu au secret depuis 19 ans http://t.co/UxKiQgL6Ua via @ACAT_France
Action - En #Chine, la famille d'un dissident politique détenu au secret est menacée http://www.acatfrance.fr/action/un-prisonnier-politique-detenu-au-secret via @ACAT_France

Articles associés

Appel à mobilisation
Zhang-Zhan_Thumbnail
Chine

L’état de santé de Zhang Zhan est toujours inquiétant

Le 02 / 11 / 2022
Zhang Zhan est une journaliste indépendante, avocate et défenseuse des droits humains, détenue arbitrairement depuis mai 2020, pour le seul fait d’avoir exercé sa liberté d’expression en informant ses concitoyens de la réalité de la situation à Wuhan, lors du pic de la pandémie de Covid-19. D’abord portée disparue, elle a été officiellement inculpée en septembre 2020 et condamnée quelques mois plus tard à une peine de quatre ans de détention. Il y a un an, l’ACAT-France se mobilisait pour obtenir sa libération immédiate, d’autant que sa vie était en danger en raison de ses conditions de détention. Aujourd’hui, son état de santé reste inquiétant. Ne l’oublions pas.
Article
ThisIsXinjiang_Thumbnail
Chine

Ouïghours : l’effacement institutionnalisé d’une identité

Le 31 / 10 / 2022
Installés dans la région du Xinjiang, les Ouïghours sont l'une 56 ethnies officiellement reconnues par la République populaire de Chine. Pourtant, malgré cette officialisation, ils font l’objet de répressions de la part des autorités, fondées sur cette seule appartenance ethnique. Des crimes contre l’humanité, continuellement niés par les autorités chinoises.
Appel du mois
AM 2022-11-WEB-Sendinblue-ThisIsXynjang-BD2
Chine

Les Ouïghours, victimes de crimes contre l’humanité

Le 20 / 10 / 2022
Selon l’ONU, les Ouïghours sont victimes de violations massives de leurs droits fondamentaux, de crimes contre l’humanité. Toutefois, les autorités chinoises n’ont cessé de nier les répressions systémiques dont ils font l’objet.
Actualité
Photo_Actualité 20ème Congrès PCC-redim
Chine

20ème congrès du Parti communiste chinois, dix ans de règne...

Le 12 / 10 / 2022
Le 16 octobre aura lieu le 20ème congrès du Parti Communiste Chinois (PCC), dont l’objectif est de désigner les dirigeants de la Chine pour cinq ans. Sauf évènement inattendu, Xi Jinping devrait être reconduit à son poste de secrétaire général du Parti pour un troisième mandat, après déjà presque dix ans de présidence. L'occasion de revenir sur son bilan en matière de droits humains, entre des arrestations arbitraires de la société civile et des crimes contre l’humanité commis envers les Ouïghours.