Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Sahara OccidentalMaroc
Action

Jeûne solidaire avec Naama Asfari et ses codétenus sahraouis

Plus de 20 militants sahraouis détenus sur la base d'aveux obtenus sous la torture entament une grève de la faim le 27 novembre. Soutenez les en participant à un jeûne solidaire.
publi-shraouis

Le 25 / 11 / 2014

Cette action est terminée. Merci à tous les participants, nous vous informerons en cas de nouvelles évolutions.

Naama Asfari se bat contre les discriminations économiques et sociales dont le peuple sahraoui est victime au Maroc. Son militantisme pacifique lui a valu plusieurs condamnations montées de toutes pièces.

Aujourd’hui, ce défenseur des droits de l’homme est condamné à 30 ans de prison  sur la base d’aveux extorqués sous la torture. Le verdict, prononcé par un tribunal militaire, est sans appel. Alors que Naâma Asfari s’apprête à passer sa cinquième année en détention, le Maroc va héberger ces prochains jours le Forum mondial des droits de l’homme (27-30 novembre).
 
Durant la tenue de ce Forum, Naâma Asfari et plus de vingt détenus sahraouis mèneront une grève de la faim afin de dénoncer le double langage du Maroc. Sous le couvert d’une communication axée sur la lutte contre l’impunité, ce pays impose la loi du silence aux victimes de torture et entrave systématiquement l’activité des ONG de défense des droits de l’homme.
 
Par cette grève de la faim, Naâma Asfari et ses codétenus demandent la libération immédiate de tous les prisonniers politiques sahraouis, torturés et condamnés injustement à des lourdes peines, certains d’entre eux à perpétuité.
 
L’ACAT propose de soutenir Naâma Asfari dans sa grève de la faim par un jeûne solidaire lors de l’un ou plusieurs de vos repas entre le 27 et le 30 novembre.

Naâma Asfari est aujourd’hui détenu pour la mort de 9 policiers lors du démantèlement du camp de Gzdem Izik en novembre 2010. Mais aucune preuve n’a jamais pu être apportée pour démontrer son implication ni celle de ses coaccusés dans ces morts, si ce n’est les aveux qu’ils ont tous signés sous la torture.
 
Grâce à une précédente grève de la faim menée en 2011, Naâma Asfari et ses camarades ont obtenu la fin de leur isolement en prison. Aidons-les aujourd’hui à obtenir leur libération. Au moment où le Maroc tente de dissimuler son bilan déplorable en matière de lutte contre l’impunité en hébergeant le Forum mondial des droits de l’homme, apportez votre soutien aux victimes de torture.

TWEETS À DIFFUSER

Je participe au jeûne solidaire avec Naâma Asfari et ses codétenus sahraouis victimes de torture. Et vous ? http://www.acatfrance.fr/action/jeuner-avec_les_prisonniers_sahraouis
Jeûne solidaire avec Naama Asfari et ses codétenus sahraouis victimes de torture http://t.co/1dBo2A5bx3 http://t.co/yGk4f7hWg7

Articles associés

Appel à mobilisation
AAM_Mohamed-Lamine-Hadi_Thumbnail_20220407
Sahara OccidentalMaroc

Mohamed Lamine Haddi torturé à la prison de Tiflet 2

Le 14 / 04 / 2022
Le 15 mars 2022, le journaliste et défenseur sahraoui des droits humains Mohamed Lamine Haddi a été victime de torture au sein de la prison de Tiflet 2. Il est détenu depuis douze ans comme d’autres prisonniers de Gdeim Izik et a mené en 2021 deux longues grèves de la faim pour protester contre ses conditions de détention.
Appel à mobilisation
20220127_aam_sultana_khaya_thumbnail
Sahara OccidentalMaroc

Sultana Khaya une nouvelle fois agressée

Le 27 / 01 / 2022
La défenseuse Sultana Khaya ainsi que sa sœur Luara ont une nouvelle fois été victimes de violences et d’agressions sexuelles dans un contexte de multiplication d’attaques visant des défenseurs et défenseuses sahraouies.
Actualité
AM 2021-10-N-CARROUSEL-Mohamed Lamine Haddi2
Sahara Occidental

J’agis pour que Mohamed Lamine Haddi soit libéré

Le 21 / 09 / 2021
Journaliste et défenseur sahraoui des droits humains, Mohamed Lamine Haddi est arrêté en 2010 comme d’autres prisonniers de Gdeim Izik. Depuis juillet 2017, il est à l’isolement. Début 2021, en signe de protestation, il a mené une grève de la faim de 69 jours.
Appel urgent
Med-Lamin-Haddi-scaled-2
Sahara OccidentalMaroc

Où est Mohamed Lamine Haddi ?

Le 01 / 07 / 2021
Mohamed Lamine Haddi a conduit une grève de la faim de 69 jours pour protester contre ses conditions de détention, mais les autorités marocaines y ont mis fin le 22 mars dernier en le nourrissant de force. Malgré son état de santé très dégradé, il n’a pas reçu le suivi médical nécessaire et sa famille est sans nouvelles de lui depuis le 9 avril 2021, ce qui laisse craindre le pire.