Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Bahreïn
Action

13 militants et défenseurs des droits de l'homme toujours emprisonnés

Arrêtés en avril 2011 et condamnés pour la première fois par la Cour de sûreté de l’État le 22 juin suivant, 13 opposants et défenseurs des droits de l’homme entament leur quatrième année de détention.
bahrein_mars_2011jpg
Crédits : Sean Carberry / Wikimedia Commons

Le 09 / 06 / 2014

Cette pétition est désormais fermée. Merci à tous les signataires de la pétition, nous vous informerons en cas de nouvelles évolutions.

Les 13 militants ont été condamnés à de lourdes peines, notamment pour tentative de renverser la monarchie, insulte à l’armée. Ils ont également été condamnés pour formation d’un groupe terroriste en raison de leur participation aux manifestations en faveur de réformes démocratiques qui agitent le royaume du Bahreïn depuis trois ans. Arrêtés, pour la plupart d’entre eux, courant avril 2011 entre 1 heure et 4 heures du matin, sans mandat, ils ont été détenus incommunicado au moins pendant les dix premiers jours, c'est-à-dire sans contact avec leurs avocats ni leur famille. La majorité de ces détenus a été victime de torture et de mauvais traitements tant au cours de l’arrestation et que pendant la détention.

Malgré leurs allégations de torture, la Cour de sûreté de l’État a pris en compte leurs aveux forcés, refusant d’ordonner une expertise médicale. Sept des accusés arrêtés ont été condamnés à la réclusion à perpétuité. Les peines ont été confirmées par la Cour d’appel de sûreté de l’État en septembre 2011, puis par une cour d’appel civile un an plus tard.

La cour de cassation ayant confirmé leur condamnation le 7 janvier 2013, la grâce royale est le seul recours qu’il reste aux victimes.

Contexte

Ces 13 détenus font partie d’un groupe de 21 opposants et défenseurs dont sept sont considérés comme en fuite.

Bien qu’ils appartiennent, pour la plupart, à des organisations différentes, les 21 suspects ont tous été poursuivis dans la même affaire en raison de leur engagement en faveur de réformes démocratiques au Bahreïn. Parmi les 13 accusés en état d’arrestation :

  • sept ont été condamnés à la réclusion à perpétuité : Hassan Ali Mushaima, Abdulwahab Hussain Ali, Abdulhadi Al Khawaja, Abduljalil Abdullah Al Singas, Mohammed Habib Al Safaf, Abduljalil Mansoor Makki et Saeed Mirza Ahmed ;
  • quatre ont été condamnés à quinze ans d’emprisonnement : Abdullah Isa Al Mahroos, Mohammed Hassan Jawad, Mohammed Ali Ismael et Abdul Hadi Abdullah Hassan al Mukhodher ;
  • deux ont écopé d’une peine de cinq ans d’emprisonnement : Salah Hubail Al Khawaj et Ibrahim Sharif Abdulraheem Mossa ;

Un quatorzième, Al Hurra Yousif Mohammed, a été condamné à deux ans de prison et a ensuite été libéré.

Les sévices et le procès inéquitable subis par les 13 détenus ont été très largement dénoncés par les ONG internationales, ainsi que par la commission d’enquête indépendante bahreïnie, créée par le roi en 2011 et composée d’experts internationaux. Malgré cela, aucune enquête pour torture n’a été ouverte à ce jour.

TWEETS À DIFFUSER

#Bahreïn : 13 opposants politiques et défenseurs des droits de l’homme doivent être libérés http://www.acatfrance.fr/action/bahrein-des-victimes_de_torture_toujours_emprisonnees via @ACAT_France
Il faut enquêter sur les tortures subies par les #Bahrain13, opposants politiques et défenseurs DH http://www.acatfrance.fr/action/bahrein-des-victimes_de_torture_toujours_emprisonnees via @ACAT_France

Articles associés

Communiqué
Lettre-Ouverte_Grand-Prix-F1-Bahreïn_Thumbnail_20220315
Bahreïn

Lettre ouverte avant le Grand Prix F1 de Bahreïn

Le 15 / 03 / 2022
Cher Stefano Domenicali. Nous, les organisations soussignées, vous écrivons à l'approche du Grand Prix de Formule 1 (F1) Gulf Air de Bahreïn pour vous faire part de nos inquiétudes quant au fait que Bahreïn a été récompensé par un contrat de 15 ans, considéré comme le « plus long contrat de course jamais signé » , malgré les graves violations des droits humains et la répression politique qui se poursuivent à Bahreïn et qui ont déjà été signalées à la F1.
Communiqué
foot2
Bahreïn

Un pas dans la lutte contre le Sports-washing

Le 15 / 02 / 2021
Suite à l’appel de plusieurs ONGs de défense des droits humains contre la campagne de sports-washing du Royaume de Bahreïn, le Conseil de la Ville de Paris a voté un amendement encadrant l’attribution de sa subvention au Paris FC.
Communiqué
foot2
Bahreïn

Non au " sport washing" du Bahreïn avec le Paris FC

Le 03 / 02 / 2021
Bonne nouvelle ! Les demandes exprimés dans la déclarations commune ont été intégrées en amendement au vote du renouvellement de la subvention au Paris FC pour 2021, ainsi que l'a été la possible suppression des publicités en lien avec Bahreïn dans le stade Charlety, possédé par la Mairie de Paris et où le club joue ses matchs officiels.
Communiqué
Hussain-Ali-Moosa-Mohammed-Ramadan
Bahreïn

Pas d'exécution pour Mohamed Ramadan et Hussein Ali Moosa !

Le 23 / 07 / 2020
L'ACAT avec 15 autres organisations appellent le Roi du Bahreïn à épargner la vie de Mohamed Ramadan et Hussein Ali Moosa ainsi que de dix autres personnes condamnées à mort le 13 Juillet 2020 par la Cour de Cassation lors d’un jugement définitif.